Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : "Nous voulons savoir dans quelles conditions les enfants reprendront l'école"

La reprise progressive dans les écoles est programmée à partir du 11 mai. Denis Suire président de la FCPE  association de parents d'élèves de l'Eure, demande que ses représentants puissent discuter dès maintenant des conditions de reprise notamment en terme de mesures sanitaires face au coronavirus

Classe et école vide en période de confinement (illustration)
Classe et école vide en période de confinement (illustration) © Maxppp - Jean-Luc Flémal

La reprise progressive dans les écoles est programmée à partir du 11 mai par le gouvernement. Les détails de cette reprise devraient être annoncés à partir de ce mardi 28 avril. 

Le conseil scientifique avait lui préconisé une reprise seulement en septembre.

"On aurait plutôt tendance à faire confiance aux scientifiques, estime Denis Suire, le président de l'association de parents d'élèves (FCPE) de l'Eure. D'autant que dans d'autres pays européens comme le Danemark, la reprise ne se fera qu'en septembre, quand la situation sanitaire sera plus clair."

On aurait plutôt tendance à faire confiance aux scientifiques

La FCPE estime qu'un risque potentiel existe pour les familles, les enseignants et le personnel des écoles. L'association de parents d'élèves demande donc un minimum de garantie et de clarification sur les conditions de cette reprise.

"Nous voulons savoir dans quelles conditions les enfants reprendront l'école. Dès maintenant, à la reprise des vacances de printemps, nos représentants de parents d'élèves FCPE aimeraient bien rencontrer à distance les organisations dans les écoles (conseil d'administration, CHSCT, conseil d'école..)  afin d'organiser des échanges pour savoir concrètement comment les chefs d'établissements vont pouvoir mettre en place un système sécuritaire en terme de santé pour les enfants."

Dès maintenant, nos représentants FCPE aimeraient rencontrer à distance les organisations dans les écoles

Les parents d'élèves ne veulent pas être rassurés mais avoir des certitudes quand à l'application de mesures sanitaires efficaces pour les scolaires et le personne.

"C'est avoir des masques, des moyens pour se laver les mains, avoir des distances sanitaires dans les classes et assurer la restauration scolaire dans de bonnes conditions etc...

Et puis il faut penser aux plus jeunes qui n'ont pas l'habitude des gestes barrières et pour qui ces gestes sont difficiles. Il faudra les accompagner très concrètement."

Il faut penser aux plus jeunes qui n'ont pas l'habitude des gestes barrières et pour qui ces gestes sont difficiles.

Au delà des conditions de reprise des écoles, la FCPE souhaite également que l'Education Nationale prenne en compte ceux qui ont des difficultés scolaires.

"On peut penser que les écoles fermées éloignent encore plus les enfants et leurs parents qui étaient déjà éloignés, relèveDenis Suire . Finalement cela ne va pas augmenter ces inégalités mais il faudrait réfléchir au delà de cette crise pour que ces enfants soient encore mieux accompagner.

Je ne pense pas seulement à ceux qui ont des problèmes scolaires. Je pense aussi à ceux qui peuvent avoir des difficultés ou des handicaps. Aujourd'hui, notre école n'est plus du tout adapté aux enfants un peu à l'écart parce qu'ils ont une différence qui n'est pas prise en compte." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess