Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : "L'objectif ne sera pas de finir le programme scolaire coûte que coûte" explique la rectrice

Christine Gavini-Chevet était ce lundi matin notre invité. La rectrice d'Académie de Normandie a répondu aux questions de nos auditeurs et tenté de les rassurer et de les informer sur la reprise le 11 mai prochain de l'école dans notre région.

La rectrice de l'académie de Normandie Christine Gavini-Chevet
La rectrice de l'académie de Normandie Christine Gavini-Chevet -

La rectrice de l'Académie de Normandie est intervenue ce lundi en direct sur France Bleu au moment où les 600.000 élèves et les 60.000 personnels de l'Education Nationale de notre région font leur rentrée des vacances de Printemps. Cette rentrée s'effectue toujours à distance en raison du confinement lié au coronavirus.

A la veille de l'annonce des modalités de reprise de l'école programmée le 11 mai prochain, Christine Gavini-Chevet a répondu aux principales préoccupations des enseignants, des parents et des élèves.

Le retour dans les écoles le 11 mai est-il bien raisonnable?

Je ne vais pas être très longue sur le sujet car le premier Ministre va annoncer l'ensemble des modalités de reprise des cours demain (le 28 avril). On verra ce qu'il annonce. Pour le moment, nous travaillons sur des hypothèses.

Pour cela nous travaillons avec les collectivités locales et particulièrement les maires pour essayer de voir comment on peut mettre en place toutes les mesures de protection

L'important pour nous est de respecter un protocole sanitaire extrêmement strict pour pouvoir accueillir nos élèves. . Nous n'accueillerons nos élèves que si toutes les mesures barrières peuvent être mises en place et que toutes les conditions sont réunies pour leur sécurité et leur santé.

Comment les enseignants sont-ils préparés?

On travaille beaucoup avec leur directeur d'école. Ils sont appuyés par des inspecteurs pour préparer les conditions de la reprise. 

Ensuite, nous allons mettre en place une pré-rentrée importante le 11 mai pour les professeurs des écoles.

Pour les collège et les Lycées, la rentrée se fera un peu plus tard. Il y aura au moins une semaine de discussion.

Nous pensons qu'il y aura aussi une formation assez intense de tous les personnels de l'Education Nationale pour les former à toutes les dispositions sanitaires (mesures barrières, la distanciation, le fait que les élèves ne se croisent pas..)

Et si des écoles ne rouvrent pas?

On fait vraiment tout pour que les écoles puissent rouvrir. En Principe, le retour des élèves est programmé pour le 12 mai et le 11 mai pour les enseignants. 

L'hypothèse dans laquelle l'école ne rouvrirait pas est vraiment très marginale.

Pas de course au rattrapage du programme scolaire

L'objectif n'est pas de terminer les programmes coûte que coûte. Il faut que les professeurs se rassurent. On sait bien qu'on a vécu quelque chose de tout à fait anormal.

En revanche, on va essayer de travailler pour que chaque élève puisse rentrer dans la classe suivante de façon confortable.

Quelles mesures barrières dans les ateliers?

On a une attention toute particulière pour les Lycées Professionnels. Dans les ateliers industriels, nous avons des élèves qui ont un peu plus décroché que les autres pendant la période de confinement. Ils n'ont pas pu aller à l'atelier et travailler.

Il est donc très important qu'ils reprennent très vite leur activité dans les ateliers. 

En Lycée professionnel, les groupes sont plutôt petits et respectent la jauge maximale entre 10 et 15 élèves. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu