Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : les alternants dans leur grande majorité ne sont pas en entreprise

Comment se passe le confinement pour les élèves en alternance, par moment donc en entreprise ? Exemple avec le réseau des maisons familiales rurales, plus de 17.000 élèves en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les MFR comptent 74 établissements en Auvergne-Rhône-Alpes
Les MFR comptent 74 établissements en Auvergne-Rhône-Alpes © Radio France - .

Alors que le confinement se poursuit, comment font les élèves en alternance ? C'est le cas de 17.400 élèves des maisons familiales rurales d'Auvergne-Rhône-Alpes. 180 formations de la quatrième au diplôme d'ingénieur et dans des domaines très variés : agriculture, vente, service à la personne, métiers de bouche, du bois, du cheval...

La moitié du temps, ces élèves sont en cours. "En cette période de confinement, on envoie donc nos cours par internet", explique Olivier Guétat, formateur et chargé de la communication pour les MFR de l'Isère. Lui et ses collègues font donc comme ce qui se passe de la maternelle à l'université. 

Certains apprentis en entreprise, mais une minorité

Là, où c'est différent, c'est que leurs élèves sont la moitié du temps en entreprises et que dans la plupart des cas elles sont à l'arrêt. "Les stagiaires, qui obéissent aux règles de la MFR, ne peuvent de toutes façons plus aller en entreprise. Pour les apprentis, qui ne dépendent pas de l'école mais qui sont liés par un contrat de travail avec une entreprise, c'est cette dernière qui décidé", précise-t-il. Et toutes les entreprises ne travaillent pas. Il estime en Isère qu'environ 15 à 20% des apprentis sont aujourd'hui en entreprise. C'est le cas d'élèves en électricité ou en exploitation agricole, par exemple.

Les MFR attendent de savoir si ces semaines en entreprise vont devoir être rattrapées et si oui comment. Et comme dans de nombreux établissements scolaires, elles attendent aussi des réponses sur l'organisation des examens dont certains démarrent en mai.

Témoignages d'un formateur et d'un élève en Isère

Pendant cette période particulière, le réseau des MFR en Auvergne-Rhône-Alpes propose sur sa page Facebook des activités, des défis à ses profs et élèves.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu