Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : des collégiens envoient des poèmes enregistrés aux personnes isolées

C'est la belle initiative du jour en Normandie. Des élèves de 4ème du collège REP+ des Provinces à Cherbourg, envoient des poèmes enregistrés aux personnes seules pendant ce confinement. Un projet mené par Hélène Dargagnon, professeure de français.

Depuis chez eux, les collégiens enregistrent des poèmes pour les envoyer aux personnes isolées pendant le confinement. Photo d'illustration
Depuis chez eux, les collégiens enregistrent des poèmes pour les envoyer aux personnes isolées pendant le confinement. Photo d'illustration © Maxppp - Joel Le GALL

Avant l'annonce du confinement, Hélène Dargagnon, professeure de français au collège REP+ (réseau d'éducation prioritaire renforcé) des Provinces à Cherbourg, travaillait avec ses élèves de 4ème sur l'amour dans la poésie.

Elle décide de poursuivre ce travail, à distance. Des poèmes sonores sont envoyés aux retraités, aux célibataires, aux patients hospitalisés... à toutes les personnes isolées pendant ce confinement : "envoyer un message à quelqu'un qu'on ne connaît pas, en cette période de confinement, est un levier pour continuer à travailler l'empathie". Les élèves devaient choisir des poèmes, puis s'enregistrer en les lisant.

"J'aime bien rendre les gens heureux"

Ysmérie, 13 ans a envoyé le poème Certitude, de Paul Éluard : "Je me sens heureuse de faire ces poèmes, ça peut soutenir les gens, les rendre heureux et j'aime bien rendre les gens heureux."

"J'écris ton nom"

C'est pour cette répétition "J'écris ton nom", présente dans le poème Liberté de Paul Éluard, que Gabriel a décidé de le choisir : "Ça montre qu'on pense à la personne". Justement, en récitant son poème, le jeune collégien de 13 ans avait quelqu'un en tête, son oncle : "il habite loin, dans un petit appartement, j'ai pensé que c'était sympa de lui raconter ce que je ressentais, que je l'aimais toujours".

Les larmes aux yeux

"Pour les personnes seules, c'est une très bonne idée ! C'est touchant, j'en ai presque les larmes aux yeux" raconte Francine, une cherbourgeoise de 67 ans.

Comme dirait Prévert : "il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple."

La belle initiative du jour : des collégiens envoient des poèmes enregistrés aux personnes isolées

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu