Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : les étudiants de l'université de Lille vont passer leurs examens à distance

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Les examens de fin de semestre commencent dès ce lundi 27 avril pour les étudiants de l'Université de Lille en sciences politiques, juridiques et sociales, en langues étrangères appliquées ou encore en pharmacie. Confinement oblige, ce sera à distance pour tout le monde. Explications.

Siège de l'Université de Lille
Siège de l'Université de Lille - Université de Lille

Les 72 000 étudiants de l'Université de Lille s'apprêtent à passer leurs examens de fin de semestre.

Les premiers à se lancer dans ces épreuves à distance dont les formules sont inédites en raison du confinement seront les étudiants des filières de sciences politiques, juridiques et sociales, langues étrangères appliquées (LEA) et pharmacie dont les épreuves vont commencer ce lundi 27 avril. Les sessions vont se dérouler jusqu'à la fin du mois de mai suivant les filières.

Des épreuves en ligne 

Deux types modalités d'épreuves ont été retenues par l'Université. 

Pour la première les étudiants reçoivent un sujet à une heure déterminée et ont un temps imparti pour rendre leur copie et la faire parvenir à leur professeur.

Pour la seconde, il s'agira de rester connecter en ligne tout le long de l'épreuve et de la faire directement en ligne. "Pour des exercices de type quizz ou QCM" explique Christophe Mondou, le vice-président en charge de l'innovation pédagogique.

Les "empêchés" numériques

Dans les deux cas, ce genre de modalités supposent que les étudiants soient équipés d'ordinateurs et de connexion internet. L'Université se dit consciente du fait que certains étudiants n'en sont pas pourvus. 

Pour ceux qui seraient "empêchés" numériquement ou empêchés pour d'autres raisons (personnelles, de santé, parce qu'ils travaillent), Vincent Cocquempot, le vice-président en charge de la formation continue et de l'alternance renvoie à la session 2 des examens prévues en juin

Ceux qui n'auront pas pu composer "pourront demander un aménagement d'études" sur le modèles de ce qui existent déjà pour les étudiants salariés ou les étudiants en situation de handicap précise Vincent Cocquempot.

60 000 SMS envoyés et un sondage par mail

Pour tenter de connaître et d'identifier les étudiants en difficultés pour passer leurs épreuves l'Université a lancé un sondage par mail (encore faut-il avoir accès à internet) et par SMS. 60 000 messages ont été envoyés. Les réponses sont en cours d'analyse.

L'Université saura dans les faits combien d'étudiants n'ont pas pu participer à la session 1 lorsqu'elle ce sera déroulée.

Pour la session 2 qui aura lieu en juin, les modalités pourront sans doute être modifiées en fonction des mesures de déconfinement progressif qui auront été prises. L'idéal serait de pouvoir accueillir ces étudiants dans les locaux de l'Université.

En attendant, l'Université va tenter d'aider les étudiants dépourvu d'accès aux ressources en ligne en leur faisant parvenir des cours en version papier "peut-être par la poste" explique encore Vincent Cocquempot.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess