Éducation

On connait les grandes lignes de la carte scolaire 2017 dans la Loire

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 27 janvier 2017 à 22:36

la carte scolaire 2017 dans la loire
la carte scolaire 2017 dans la loire © Maxppp - yves renaud

Le CTSD "Comité Technique Spécial Départemental" de la Loire vient d'arrêter les grandes lignes de la carte scolaire pour la rentrée prochaine 2017.

Pas de gros problèmes en vue sur les fermetures de classe, au nombre de 27 qui seront compensées par 32 ouvertures et tout cela à effectif constant d'éleves 60.000 de la maternelle au CM2

Des classes trop chargées

Malgré tout le constat fait par le SNUIPP le syndicat de l'enseignement du 1er degré, c'est que les classes se chargent de plus en plus. Dans la Loire on est loin de la moyenne idéale prônée par l'OCDE à 22 enfants par classe, on est plus souvent ici à 27 ou 28 élèves par classe.

La liste des ouvertures et fermetures dans la loire  - Aucun(e)
La liste des ouvertures et fermetures dans la loire - source SNUIPP

Mais ce qui fait surtout bondir le Syndicat SNUIPP, c'est le mouvement de fusion d’écoles entamé depuis plusieurs années et qui va se confirmer lors de la prochaine rentrée. Jérémy ROUSSET secrétaire adjoint du syndicat de l’enseignement primaire SNUIPP.

Jeremy Rousset, secrétaire adjoint du SNUIPP dans la Loire

Mais ce ne sont pas les seuls thèmes d’inquiétudes pointés par le syndicat dans la perspective du mois de septembre prochain.

La prochaine rentrée scolaire va poursuivre le projet de regroupement d’école dans la Loire, il avait déjà touché 18 écoles en 2016 et en touchera 17 de plus cette année comme par exemple à Firminy / Charlieu / Sury-le-Comtal ou Saint-Étienne-Solaure ou Montchovet.

La liste des fusions prévus pour la rentrée prochain - Aucun(e)
La liste des fusions prévus pour la rentrée prochain - source SNUIPP

La fusion c’est un seul directeur pour deux entités scolaire et du coup moins de disponibilité et moins de proximité auprès des enfants ou des parents.

Autre point d’inquiétude : Les classes ULIS .

Les Unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS), dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degré. La loi de 2005 en créant ces classes leur permettait aussi de suivre une partie de l'enseignement dans des classes normales. Mais ces classes ULIS et les enseignants formés qui doivent y travailler ne sont pas assez nombreuses. Dans la Loire, 64 enfants en situation de handicap seront directement intégrés dans des classes valides ou ils auront bien du mal à suivre.

Enfin dernier point négatif souligné par le SNUIPP le nombre insuffisant de créations de classe et le manque de moyens accordé au dispositif "plus de maîtres que de classes". Un dispositif permettant à des enseignants déchargés de classe de venir épauler leurs collègues pour lutter contre les difficultés scolaires. Une trentaine de postes ont été créés ces dernières années, insuffisant selon le SNUIPP.