Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 64 situations de cas avérés dans les établissements scolaires de Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

On recense 64 cas avérés de Covid-19 dans les établissements scolaires de Haute-Garonne, enseignement primaire et secondaire confondus. Une situation qui alerte le président de la FCPE 31 sur France Bleu Occitanie. Il s'inquiète pour les parents concernés par ces fermetures.

Aké-Hervé Adjoualé, le président de la FCPE en Haute-Garonne.
Aké-Hervé Adjoualé, le président de la FCPE en Haute-Garonne. © Radio France - Alban Forlot

On compte actuellement 64 cas avérés de Covid-19 dans les écoles, collèges et lycées, des situations très variées allant du simple isolement d'un enfant ou d'un membre du personnel déclaré positif à la fermeture d'une classe. Dans le détail, on compte d'ailleurs 38 classes fermées à ce jour, 33 à l'école primaire en Haute-Garonne, trois au collège et deux au lycée. Des écoles parfois durement touchées, comme l'école élémentaire Marie et Pierre Curie à Toulouse avec neuf classes fermées rien qu'à elle-seule. Et la FCPE de Haute-Garonne dénonce justement des situations ubuesques, qui mettent parfois les parents d'élèves en grande difficulté. 

Aké-Hervé Adjoualé, le président de la FCPE en Haute-Garonne était notre invité ce mercredi matin sur France Bleu Occitanie. "Dimanche, un des nos adhérents a reçu par chance une circulaire disant qu'il y avait un cas Covid dans son école et qu'il devait garder son enfant" affirme t-il. "L'information n'est pas suffisante, il faut que ça s'améliore".  

Demande d'accompagnement

Les parents d'élèves demandent désormais un meilleur accompagnement de leurs enfants dans leurs activités, y compris lorsqu'ils sont placés à l'isolement chez eux. "Concrètement, j'ai une famille de quatre enfants, dont un à l'école primaire et l'autre au collège" raconte Aké-Hervé Adjoualé. "On isole celui qui est à l'école primaire mais pas celui qui est au collège", ce qui n'est absolument pas logique selon le président de la FCPE. 

La FCPE demande si possible un congé pour les parents concernés par ces classes fermées afin de faire l'école à la maison. Même si là-encore, il n'y a aucune visibilité sur le nombre de jours durant lesquels la classe reste bloquée. "Les enfants ont déjà été traumatisés par le confinement et on leur redemande de revivre la même situation" déplore Aké-Hervé Adjoualé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess