Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : 8.600 élèves de l'académie d'Aix-Marseille vont passer le test salivaire la semaine prochaine

-
Par , France Bleu Provence

Les premiers tests salivaires dans les écoles vont débuter la semaine prochaine pour les élèves de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La première semaine l'académie d'Aix-Marseille espère tester 8.600 élèves, le double la deuxième semaine.

Un dépistage du coronavirus par des tests salivaires.
Un dépistage du coronavirus par des tests salivaires. © Radio France - Nolwenn Quioc

Votre enfant va peut-être cracher dans un petit récipient avant d'entrer en classe ce lundi pour la rentrée des vacances d'hiver. Les tests salivaires pour lutter contre la propagation du virus débutent la semaine prochaine. Dans l'académie d'Aix-Marseille, on espère tester 8.600 élèves la première semaine et le double la deuxième. Dans le Var, cela concernera 3.000 élèves la première semaine

À ce jour, six écoles sont concernées dans les Bouches-du-Rhône, une vingtaine dans le Var, deux dans les Hautes-Alpes et deux dans les Alpes-Haute-de-Provence. À terme, le but est de tester "toute l'école" explique le recteur d'académie d'Aix-Marseille "sinon ça ne servirait pas à grand chose". Les parents des élèves concernés vont être informés.

Ils doivent obligatoirement donner leur autorisation pour que leur(s) enfant(s) puisse être testés. Et pour que le résultat soit fiable, les enfants ne devront pas avoir mangé et bu une demi-heure avant de faire le test. Ce sont des personnels soignants en lien avec des laboratoires qui vont effectuer les tests. 

Si des cas positifs sont révélés, les écoles devront appliquer le protocole qui existe depuis plusieurs mois : quand il y a trois cas la classe ferme. 

"Le but est de savoir si dans une école il n'y a que quelques cas ou si est en train de se constituer un phénomène de cluster." - Bernard Beigner 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess