Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : dans le 13ème arrondissement de Paris, une école entame sa deuxième semaine de fermeture

-
Par , France Bleu Paris

Dans le 13ème arrondissement de Paris, l'école élémentaire du château des rentiers entame sa deuxième semaine de fermeture. Au plus fort de l'épidémie dans l'établissement, seuls trois professeurs sur douze n'étaient pas impactés par le coronavirus.

L'école ferme, de nouveau, pour trois jours
L'école ferme, de nouveau, pour trois jours - école du Château des rentiers

Ils ont appris la nouvelle ce dimanche 28 mars en fin d'après-midi : après avoir sonné l'alerte et annoncé qu'ils exerceraient leur droit de retrait, les professeurs de l'école élémentaire du château des rentiers, dans le 13ème arrondissement de Paris, ont obtenu gain de cause. Le directeur académique des services de l'Éducation nationale (DASEN) leur a annoncé la fermeture, jusqu'au 31 mars inclus, de l'établissement. 

Déjà il y a une semaine, le dimanche 21 mars, les équipes de l'école élémentaire avaient obtenu en catimini la fermeture de l'établissement. Les professeurs n'étaient que trois à ne pas être contaminés par le coronavirus, sur douze habituellement pour s'occuper des 265 élèves. Ce dimanche 28 mars, ils ont de nouveau alerté les services académiques pour ne pas rouvrir alors que cinq professeurs étaient apte à reprendre et que "les mesures sanitaires n'étaient pas au rendez-vous"

Ces quelques jours de répit sont "une bonne nouvelle" pour Caroline, l'une des enseignantes. Comme ses collègues, elle attend désormais de connaitre les conditions d'un retour à l'école : "on nous a dit qu'il y aurait peut-être des tests salivaires". Des tests indispensables à une réouverture selon elle, "pour avoir une image précise de la circulation du virus dans l'établissement et ne pas mettre en danger les élèves, leur famille et les personnes vulnérables dans ces familles"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess