Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : des lycéens de Castelnau-le-Lez créent une plateforme d'entraide face au Covid-19

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Avec le soutien de l'Académie de Montpellier, trois lycéens de Castelnau-le-Lez (Hérault) et Narbonne (Aude) ont lancé une plateforme d'entraide en ligne pour tenter de garder au maximum le lien avec les cours malgré la fermeture des lycées, mais aussi échanger entre élèves pendant cette période.

Avec le soutien de l'Académie de Montpellier, des lycéens ont lancé un site pour partager les cours au programme de Seconde, Première et Terminale et du tutorat
Avec le soutien de l'Académie de Montpellier, des lycéens ont lancé un site pour partager les cours au programme de Seconde, Première et Terminale et du tutorat - Capture d'écran de la plateforme Lycéens Solid'airs

Ils ont voulu poursuivre le lycée à la maison, le plus normalement possible. Trois élèves de l'Académie de Montpellier sont à l'origine de la plateforme Lycéens Solid'Airs, un site sur lequel sont mis en ligne l'ensemble des cours de Seconde, Première et Terminale ainsi qu'une plateforme de tutorat. 

Eddy Rigaud, élève en terminale ES au Lycée Pompidou de Castelnau-le-Lez et vice-président du conseil de la vie lycéenne, est l'un des fondateurs de la plateforme. Il voulait lutter contre les difficultés d'apprentissage et l'isolement. "Pendant huit semaines qu'on a été en confinement, il y a eu des semaines où on n'a pas eu de cours, on n'a pas eu énormément de travail. Je le vois dans ma classe, des personnes qui tenaient bon, même des bons élèves, commençaient à décliner.", détaille le jeune homme. 

Certains lycéens ont décroché pendant la suspension des cours physiques

L'académie de Montpellier en soutien

Avec tous les cours en ligne, il s'agit aussi de pallier les bugs informatiques rencontrés par les plateformes numériques qui auraient dû permettre d'assurer la continuité pédagogique durant le confinement. Ils ont reçu le soutien de l'Académie de Montpellier. 

Les trois élus ont également voulu promouvoir l'entraide entre lycéens, notamment pendant le confinement, pour maintenir le lien entre camarades. "Cette plateforme c'est pour recréer du lien, de la solidarité. Le but de notre plateforme c'est d'aider, de manière moins solitaire. On demande aux élèves dans quelle matière ils veulent aider ou être aidés. Ça permet de couper ce fil de confinement, on ne va pas réduire les inégalités, c'est de l'aide aux lycéens"

Un tutorat a été mis en place entre élèves pendant le confinement

En lien avec le ministère de l'Éducation Nationale, les trois lycéens espèrent étendre cette plateforme à l'ensemble du territoire. Ils sont en discussion avec les services du ministère dans ce but. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess