Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : des lycéens de Tourcoing créent leur propre classe virtuelle

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Depuis la fermeture de tous les établissements scolaires, lundi 16 mars, 12 millions d'élèves sont privés de cours. En plus des dispositifs officiels, des lycéens de Tourcoing ont mis en place des rendez-vous sur internet, avec leurs professeurs. Une classe virtuelle qui fonctionne très bien.

Tous les jours, les élèves de cette classe de première de Tourcoing se retrouvent virtuellement, pour des cours donnés en direct par leurs professeurs
Tous les jours, les élèves de cette classe de première de Tourcoing se retrouvent virtuellement, pour des cours donnés en direct par leurs professeurs - Clara Bousquet

Depuis lundi 16 mars, les crèches, écoles, collèges, lycées, universités sont fermés. L’Education nationale met à disposition un certains nombres d’outils, comme l’espace numérique de travail (ENT), ou les sites d’enseignement à distance. Mais dans certaines classes, des élèves prennent des initiatives pour améliorer le système.

C’est le cas à Tourcoing, au lycée Colbert. Des élèves ont créé des espaces de discussions sur internet, qui permettent aux professeurs de leur faire cours presque normalement. Dans une classe de première, par exemple, les lycéens ont choisi Discord, un système informatique créé à l’origine pour que les amateurs de jeux vidéos puissent discuter entre eux.

Toute la classe se connecte en même temps, de l’autre côté un professeur fait cours depuis chez lui. Chaque élève l'entend en direct, et peut intervenir s'il a des questions. "Le prof partage son écran, explique Mathieu, l’un des élèves qui a organisé ces cours virtuels. Cela fait comme un tableau. Mine de rien, j'arrive bien à me concentrer, ça se passe super bien".

On fait face tous ensemble à cette situation

Pour le moment, cinq professeurs de cette classe ont répondu à l’appel, comme Gabrielle Hardy qui enseigne l’histoire-géographie : "Je suis complètement bluffée de voir des élèves qui ont tout de suite pris les choses en main. Il y a beaucoup de solidarité entre élèves, entre élèves et professeurs. On fait face tous ensemble à cette situation".

C'est pas des vacances !

En cette période de confinement, c’est aussi une manière de se sentir moins isolé. Et de ne pas perdre le fil de la scolarité pour Mathieu : "Il ne faut pas perdre notre rythme de travail sous prétexte d'un virus. On a un bac à la fin de l'année. Avec la réforme, c'est un peu l'inconnu. On a tout intérêt à continuer à étudier, comme si on était au lycée. Sinon on va vers la catastrophe. C'est pas des vacances !".

ECOUTEZ : reportage (à distance) sur la classe virtuelle mise en place par des lycéens de Tourcoing

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu