Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Coronavirus : échange scolaire avec la Chine reporté au lycée Saint-Stanislas de Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le lycée privé Saint-Stanislas, à Nantes, doit reporter un échange scolaire prévu ce mois de février avec les élèves d'un établissement de Pékin en Chine, en raison de l'épidémie de coronavirus. Le voyage est pour l'instant reporté à l'automne 2020.

Le lycée Saint-Stanislas organise ce voyage chaque année
Le lycée Saint-Stanislas organise ce voyage chaque année © Maxppp - BERTRAND BECHARD

Déception pour les élèves de seconde et de première du lycée privé Saint-Stanislas à Nantes : leur voyage d'échange avec un établissement chinois à Pékin, prévu au mois de février 2020, ne pourra pas se faire en raison de l'épidémie de coronavirus, et se voit reporté. Avec les mesures prises pour enrayer la transmission du virus, les élèves chinois ne peuvent pas quitter leur territoire, ni les nantais se rendre à Pékin.

Les lycéens suivant des cours de langue chinoise à Saint-Stanislas devaient normalement accueillir cette semaine une trentaine d'élèves chinois, avec qui ils échangeaient par mail depuis des mois, avant d'eux-mêmes partir pour Pékin. Finalement, il n'y aura ni voyage, ni échange. Du moins pas pour l'instant, car Thierrry Bougère, le directeur de l'établissement, veut tout faire pour lui permettre d'avoir tout de même lieu, en le repoussant à l'automne prochain.

"On veut essayer de trouver une solution qui ne déçoive pas les jeunes" explique-t-il, "pour pouvoir leur permettre de réaliser ce qu'ils attendaient avec beaucoup d'impatience : recevoir des élèves chinois dans leur famille et eux être accueillis dans cet échange qui les intéresse évidemment au plus haut point".

L'établissement reste donc en contact avec son homologue à Pékin pour organiser au mieux un nouvel échange à la rentrée 2020. Les élèves concernés auront alors changé de classe et seront pour les uns en première et pour les autres en terminale. Organiser un échange en début d'année scolaire permettrait de ne pas trop perturber leur cursus, et de maintenir l'échange pour les classes suivantes, comme chaque année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu