Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus en Dordogne : maires et enseignants inquiets sur la réouverture des écoles le 11 mai

Le ministre de l'éducation a esquissé ce mardi le scénario de reprise de l'école le 11 mai. La reprise sera progressive et en fonction des niveaux.

Le reprise sera progressive à partir du 11 mai. Photo d'illustration Le reprise sera progressive à partir du 11 mai. Photo d'illustration
Le reprise sera progressive à partir du 11 mai. Photo d'illustration © Radio France - Emmanuel Bouin

Les élèves reprendront progressivement les cours à l'école à partir du 11 mai. Ce mardi 21 avril, le ministre de l'éducation, Jean-Michel Blanquer a donné quelques précisions sur cette reprise. Ces premières pistes inquiètent les maires et les enseignants. En Dordogne, le maire de Gardonne, Pascal Delteil a découvert le scénario de reprise du ministre de l'éducation nationale en regardant la télévision :

Publicité
Logo France Bleu
loading

Certains maires en Corrèze par exemple s'opposent à cette rentrée scolaire. L'association des maires de France demande de la souplesse au gouvernement. Elle liste plusieurs mesures pour cette rentrée. L'AMF souhaiterait que les écoles accueillent en priorité les enfants qui n'ont pas accès à internet ou qui n'ont pas d'ordinateurs chez eux, ainsi que les enfants dont les parents ne sont pas en télétravail. 

Des enseignants inquiets

Parmi les enseignants, cette reprise pose de nombreuses questions. Comment assurer en même temps les cours à l'école et le suivi à distance pour les enfants qui resteront à la maison ? Impossible répondent les syndicats. De plus, se posent les questions du respect des gestes barrières entre enfants ou encore du port du masque ou des tests de dépistage. 

Ce directeur d'école en Dordogne se demande comment faire respecter les règles de distanciation entre les élèves : 

loading

Le ministre de l'éducation doit préciser cette reprise dans les semaines à venir. Jean-Michel Blanquer assure que le retour à l'école ne sera pas obligatoire pour les enfants à condition qu'ils suivent les cours depuis chez eux. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu