Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus en Loire-Atlantique: "Il faut garder les écoles ouvertes", demande un syndicat de directeurs

-
Par , France Bleu Loire Océan

La question de la fermeture des écoles se pose de plus en plus avec la progression du Covid-19 en France. Elles seront fermées en dernier recours répond le gouvernement. Un avis partagé, ce vendredi, par la secrétaire du syndicat des personnels de direction de l'Éducation nationale.

Trousse et gel hydroalcoolique : les indispensables à l'école avec le Covid (illustration)
Trousse et gel hydroalcoolique : les indispensables à l'école avec le Covid (illustration) © Radio France - Claire Leys

Le débat prend de l'ampleur : de plus en plus de scientifiques demandent la fermeture des écoles pour freiner le Covid-19 qui gagne du terrain partout en France. Selon le dernier point de l'académie de Nantes, près de 1 000 élèves sont contaminés, 4 écoles et 130 classes sont fermées. Elle reste beaucoup moins touchée par l'épidémie, mais la dynamique est inquiétante. "On constate que les cas contacts augmentent, reconnait sur France Bleu Loire Océan Dominique Faure, principale du lycée Honoré d'Estienne d'Orves à Carquefou et secrétaire du SNPDEN en Loire Atlantique, ce vendredi. Malgré tout, on est globalement protégé dans cette académie. Les conditions nous permettent encore de fonctionner à peu près correctement."

Vers des demi-jauges ?

Le ministre de la Santé l'a encore répété jeudi 25 mars au soir : la fermeture des écoles se fera en dernier recours. "On ne s'est jamais positionné pour la fermeture car on voit les dégâts collatéraux que cela provoque sur le moral des jeunes, abonde Dominique Faure. On prône plutôt des aménagements, comme des demi-jauges en collège. En 4ème et 3ème par exemple où les élèves sont plus autonomes." 

Olivier Véran annonce aussi que le gouvernement est en train de travailler sur un protocole sanitaire encore plus strict dans les écoles. "Je ne vois pas comment on peut faire plus", s’étonne la principale du lycée Honoré d'Estienne d'Orves à Carquefou. Selon elle, les établissements sont à la limite "de ce qu'on peut faire en terme d'aménagement. Au niveau des espaces, des distanciations, du masque et du gel, on a fait tout ce qu'on pouvait." 

"Il faut vacciner les enseignants"

Parmi les principales revendications du syndicat des personnels de direction de l'Éducation nationale : la vaccination rapide des enseignants. "On demande une accélération de cette vaccination, réclame Dominique Faure. L'école tient une partie de la société française. Le fait que les enfants soient à l'école permet aux parents de continuer à travailler et permet aussi une certaine santé psychique. Il faut donc donner les moyens pour vacciner les enseignants." La revendication est partagée par de nombreux syndicats de l'Éducation nationale. Cela permettrait également d'éviter les absences des professeurs. Dans certaines des régions les plus touchées par le Covid-19, il devient en effet difficile de trouver des remplaçants, tant certains enseignants sont contaminés ou cas contacts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess