Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

Coronavirus : la préfète du Tarn fait la leçon aux étudiants de la fac de droit d’Albi

-
Par , France Bleu Occitanie

Une opération communication un peu particulière de la préfecture du Tarn hier. 200 étudiants albigeois ont eu la visite de la préfète, alors qu'ils n'étaient pas au courant. Deux heures d'un cours un peu particulier sur le coronavirus et sur l'importance des gestes barrières.

La préfète du Tarn à la rencontre des étudiants de la fac de droit d'Albi.
La préfète du Tarn à la rencontre des étudiants de la fac de droit d'Albi. © Radio France - SM

Plus de 200 étudiants de la fac de droit d’Albi ont eu une drôle de surprise ce jeudi midi. Ils venaient suivre un cours de droit constitutionnel. Et à la place, c’est la préfète du Tarn qui est venue leur faire la leçon. Pendant presque deux heures, elle a expliqué le virus avec le directeur de l’ARS du Tarn. Catherine Ferrier a engagé pendant deux heures les étudiants à poser les questions qui fâchent. 

La rencontre entre la préfète et les étudiants en droit.

Elle a demandé aux étudiants de mieux respecter les gestes barrières. Interrogée par certains, elle a justifié la fermeture des bars à 23h, la fermeture des vestiaires des gymnases et le port du masque obligatoire. Catherine Ferrier qui a aussi dit et redit aux étudiants qu’elle leur faisait confiance. 

Mais la préfète a surtout insisté : les gestes barrières, c’est tout le temps. Et surtout dans les moments de convivialité.  "Ici vous êtes formidables, vous êtes bien espacés, vous portez un masque. Mais vous allez boire un café, enlever votre masque. Et là, Bam ! Ça tombe. Le virus est partout. On peu vous imposer de porter le masque, mais si vous faites des soirées et que vous discutez sans masque pendant un court moment : Bam ! Donc on ne peut pas tout régler. " 

"On pensait qu'elle venait fermer l'établissement" 

Et les étudiants ont été étonnés par cette visite surprise. Mais globalement, même si beaucoup disent qu’ils n’ont rien appris, ils approuvent la démarche. "C'était long", dit cette étudiante. "On a été surpris. On pensait qu'elle venait fermer l'établissement". "Ce n'est pas forcément des infos nouvelles, mais c'est très bien pour ceux qui ne sont pas bien informés." 

Les étudiants d'Albi étonné par cette visite.

Actuellement, il y a 8 cas de Covid sur les 4000 étudiants à l’université Champollion d’Albi.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess