Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la rentrée est difficile dans les collèges et les lycées en Sarthe selon le Snes

-
Par , France Bleu Maine

La rentrée est difficile pour le Snes (Syndicat national des enseignements de second degré) en Sarthe, à la fois sur le plan de la lutte contre le coronavirus et sur le plan de l'éducation. Il y a des annonces mais elles ne sont pas suivies des faits selon le président départemental Laurent Blancs.

Rentrée des classes masquée (illustration)
Rentrée des classes masquée (illustration) © Radio France - Stéphane Garcia

La rentrée des classes s'est effectuée ce lundi pour les enfants des écoles maternelles et primaires de la Sarthe. Pour les collèges et les lycées, c'est une semaine de cours à distance, puis le 3 mai prochain, ce sera en demi-jauge pour la Sarthe. Autrement dit, la moitié des élèves seront dans les établissements pendant que les autres suivront des cours à distance. 

Une rentrée compliquée pour le président du Snes en Sarthe, Laurent Blancs. A la fois sur le plan de la lutte contre le coronavirus et sur le plan de l'éducation. Le gouvernement a annoncé la poursuite des tests salivaires, l'arrivée des auto-tests pour cette rentrée mais sur le terrain, dans les collèges et lycées de la Sarthe, les syndicats ne savent pas vraiment combien de tests ni dans quels établissements ils seront disponibles.

Laurent Blancs, secrétaire départemental du Snes en Sarthe
Laurent Blancs, secrétaire départemental du Snes en Sarthe © Radio France - Charles Deyrieux

J'ai un élève qui a seulement un téléphone portable pour suivre les cours à distance.

Laurent Blancs, est secrétaire départemental du Snes. Il est également prof d'histoire-géo au lycée Montesquieu au Mans. Il exerce ce métier depuis près de trente ans, et il n'aurait jamais pensé vivre de tels événements avec ses collègues et ses élèves. La crise sanitaire a débuté il y a maintenant plus d'un an, il y a encore des élèves qui ne peuvent pas suivre les cours à distance. Certains ont tout simplement décroché et d'autres ne sont tout simplement pas équipés. 

Dans certaines familles qui ont deux enfants, il n'y a parfois qu'un seul ordinateur. Pour Laurent Blancs, "ce n'est pas une bonne façon d'enseigner. Nous avons été confronté à de nombreuses pannes, nous sommes abandonnés, seuls face à nos élèves. Là encore, malgré les annonces, il y a encore trop d'élèves qui n'ont pas accès au numérique".

Concernant, le déroulement de certaines épreuves du brevet et du bac, là encore, les enseignants ne savent pas comment cela va se dérouler. 

À réécouter : l'interview de Laurent Blancs, secrétaire départemental du Snes

Choix de la station

À venir dansDanssecondess