Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : le casse-tête du retour à l'école à Saint-Lô

-
Par , France Bleu Cotentin

Le retour des élèves en classe à partir du 12 mai prochain, au lendemain de la rentrée des enseignants, ne s'improvise pas. Mais dans l'attente de précisions qui viendront peut-être d'Edouard Philippe mardi 28 avril, les maires sont encore dans le flou. Exemple à Saint-Lô.

François Brière maire de Saint-Lô, attend des éclaircissements sur les règles à respecter pour la réouverture des écoles.
François Brière maire de Saint-Lô, attend des éclaircissements sur les règles à respecter pour la réouverture des écoles. © Radio France - Lucie THUILLET

La reprise de l'école à Saint-Lô le 12 mai prochain, pour les écoliers de grande section de maternelle, de CP et de CM2 représente un vrai défi pour la municipalité. A deux semaines maintenant de l'événement, de nombreux points restent flous et rendent compliquées les décisions pour les élus. "Nous avons besoin au plus tôt de réponses sur le nombre maximum d'enfants par classe, sur les normes sanitaires obligatoires, mais aussi sur la question de la restauration. Nous avons besoin de cadrages pour prendre nos décisions!", explique François Brière, le maire de Saint-Lô.

Interrogations nombreuses de la part des directeurs d'écoles

Ce lundi 27 avril, l'élu s'est entretenu avec les directeurs des différents groupes scolaires de la ville. Et pour l'instant, plus que des certitudes sur le modèle à appliquer pour la reprise de l'école, ces entretiens ont fait apparaître des interrogations nombreuses. "Des questions se posent sur les éventuels sens de circulation à mettre en place dans les écoles, sachant que selon les bâtiments, ce sera plus ou moins facile à instaurer", explique François Brière. 

Remettre en route les écoles s'avère bien plus compliqué que la réouverture d'une mairie

Un exemple parmi d'autres puisqu'il s'agit aussi de réfléchir aux capacités d'encadrement des élèves et d'envisager le recours à du personnel municipal et aux agents chargés de l'accueil périscolaire, gérés par l'agglomération saint-loise. "Remettre en route les écoles s'avère bien plus compliqué que la réouverture d'une mairie", estime le maire qui espère maintenant disposer le plus rapidement possible d'éclaircissements sur les règles qu'il faudra appliquer. "Nous avons moins de quinze jours dont des jours fériés. Ca laisse peu de temps pour se préparer", conclut François Brière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess