Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les concours de l'enseignement reprogrammés à partir du 16 juin

-
Par , France Bleu
France

Le ministère de l'Éducation annonce ce vendredi que les concours de l'enseignement tels que le Capes ou l'agrégation vont être reprogrammés à partir du 16 juin et jusqu'à la mi-juillet. Certaines épreuves seront aménagées et le calendrier sera resserré, à cause de la crise sanitaire du coronavirus.

Les concours de l'enseignement (Capes, agrégation...) vont être reprogrammés à partir du 16 juin prochain (photo d'illustration).
Les concours de l'enseignement (Capes, agrégation...) vont être reprogrammés à partir du 16 juin prochain (photo d'illustration). © Maxppp - Leyla Vidal

D'ordinaire le calendrier des concours de l'éducation s'étale sur quatre à cinq mois. Cette année, en raison de la crise sanitaire du coronavirus, les concours tels que le Capes et l'agrégation sont reprogrammés sur un mois, entre le 16 juin et la mi-juillet. Le ministère de l'Éducation l'a annoncé ce vendredi. 

Règles très strictes pour le déroulement des épreuves

Le calendrier est resserré et certaines épreuves seront aménagées. Des règles très strictes ont été définies pour le déroulement des épreuves "aussi bien écrites et orales, permettant de garantir la santé et la sécurité des candidats", précise-t-il.

Mi-avril, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer avait déjà annoncé que pour les concours qui n'avaient pas commencé, les écrits constitueraient des épreuves d'admission avec un oral de titularisation un an plus tard. C'est le cas de la plupart des Capes, avait-il précisé. Les concours qui ont commencé, c'est à dire dont les épreuves d'admissibilité ont déjà eu lieu avant le confinement, "iront à terme". 

Mais "pour certaines épreuves d'admission dont le déroulement sera incompatible avec les contraintes sanitaires, des aménagements sont envisagés en liaison avec les présidents des jurys", précise le ministère. 

Concours internes

S'agissant des concours internes, les candidats sont, pour une grande majorité, déjà en poste au sein du ministère de l'Education nationale. La décision a donc été prise de "reporter les oraux à la rentrée de septembre 2020". 

Les convocations aux épreuves seront adressées "dans les meilleurs délais aux candidats pour leur apporter toutes précisions utiles complémentaires", ajoute le communiqué. 

256.377 candidats

Quelque 256.377 candidats se sont présentés cette année pour 29.438 postes offerts aux concours internes et externes de recrutement des professions enseignantes, des personnels de direction, des personnels des corps d'inspection, de conseillers principaux d'éducation (CPE) et de psychologues de l'éducation nationale. 

En tout, sur 136 concours externes et 90 concours internes prévus, 79 ont été reportés en raison de l'épidémie de coronavirus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu