Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les détails de la rentrée dans les écoles de Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

À douze jours de la rentrée, on en sait un peu plus sur ce qui attend enfants, parents et enseignants. La priorité est de savoir combien d'élèves iront à l'école, pour organiser au mieux les effectifs et les locaux. En Vaucluse, tous les élèves qui le souhaitent devraient pouvoir être accueillis.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Lionel Guericolas

Les contours de la rentrée scolaire le 11 mai se dessinent pour les maternelles et les primaires en Vaucluse. En ce moment, les directeurs d'école sondent les familles pour savoir combien d'élèves seront présents en classe. En fonction des résultats, les mairies et l'inspection académique organiseront les lieux et les emplois du temps. Les écoles ne vont avoir qu'une semaine pour se réinventer, sous la houlette du directeur académique.  

Une gestion au cas par cas 

En Vaucluse, Christian Patoz s'attend à faire de la dentelle, du cas par cas. La priorité, c'est de connaître le nombre d'enfants qu'il faudra accueillir. À partir de ces chiffres, attendus en début de semaine prochaine, les écoles pourront s'organiser. Combien de groupes d'élèves, en sachant qu'il faut 15 enfants maximum par classe ? Certaines, trop petites, ne pourront pas en accueillir autant. Quel rythme pour les élèves ? Iront-ils à l'école tous les jours ? S'ils sont trop nombreux, un jour sur deux, la moitié de la semaine, ou une semaine sur deux ? Tout cela reste à définir. Et puis, combien d'enseignants ?  

Les scénarios seront différents pour chaque classe. Mais pour l'instant, d'après l'inspection, aucune commune vauclusienne n'a fait le choix de ne pas rouvrir ses écoles. L'inspection estime aussi qu'aucune sélection d'élèves ne sera nécessaire : il devrait y avoir de la place pour tout le monde. S'ils hésitent, les parents ont tout le mois de mai pour se décider à mettre leurs enfants en classe. Mais il faudrait que chaque école ait une organisation stable pour tout le mois de juin. 

De quoi, peut être, rassurer les parents : les classes seront désinfectées tous les matins et le midi si les élèves mangent à leur table. Par ailleurs, les masques obligatoires pour les enseignants seront distribués la semaine prochaine.  En Vaucluse, les cars scolaires circuleront bien, l'organisation est en cours. On saura aussi la semaine prochaine quelles cantines restent ouvertes.  

Que vont enseigner les profs ? 

Une fois réglés ces détails d'organisation, se pose la question des enseignements. Après près de deux mois sans classe, "l'objectif global, d'après le Directeur académique, Christian Patoz, c'est de préparer au mieux le passage à l'année suivante, en sachant qu'on aura une rentrée en septembre qui prendra en compte la situation actuelle. Pour l'instant, l'idée c'est d'abord de faire le point sur ce que les enfants ont gardé comme acquis, d'évaluer le travail qu'ils ont effectué à distance et de diminuer les écarts d'un enfant à un autre". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess