Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les gendarmes contrôlent les collégiens de Rougemont-le-Château

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Opération pédagogie ce matin pour les gendarmes du Territoire de Belfort. A la demande du rectorat, ils sont allés à la rencontre des élèves du collège Michel Colucci pour vérifier leur respect des gestes barrière. Ils en tirent un bilan positif.

Les gendarmes ont accueilli les collégiens à la sortie du bus
Les gendarmes ont accueilli les collégiens à la sortie du bus © Radio France - William Gay Costa

7h45, les bus de ramassage scolaire arrivent sur le parking du collège Michel Colucci. Ils sont accueillis par 6 gendarmes. Leur objectif: traquer les entorses à la distanciation et au port du masque

Pour autant, les collégiens semblent avoir bien avoir adopté les bons réflexes. "Je mets toujours mon masque. Je fais toujours attention pour éviter de transmettre le virus aux autres" explique un élève de quatrième. "Je ne m'approche pas de n'importe qui. Et le masque, je le mets dès que je sors", renchérit l'une de ses camarades. Si bien que les gendarmes n'ont quasiment pas eu besoin d'intervenir. "Exceptée une élève, tout le monde était équipé. Ils ont bien compris l'importance des gestes barrière", se réjouit le lieutenant Sandrine Zintz, qui participait à l'opération. 

Les consignes également bien respectées au collège

Même constat du côté de la principale, Corine Monchatre. Depuis la réouverture partielle il y a trois semaines, les consignes sont généralement bien respectées: "Ils le font d’eux-mêmes. D’ailleurs, j’ai beaucoup d’enseignants qui me disent que lorsqu’ils oublient de nettoyer après avoir touché l'interrupteur, les élèves eux-mêmes disent "Madame, vous avez oublié de désinfecter”. Donc, il n'y a pas de souci pour ceux qui sont déjà là depuis l’ouverture partielle, il y a 3 semaines. C’est plus compliqué pour les plus vieux, ceux de troisième. Ils sont plus retors mais c'est normal, c'est l'âge !". 

Néanmoins, la principale veille au grain pour éviter tout relâchement: "Ils respectent bien mais de toute façon, ils n’ont pas le choix. Ils nous connaissent et ce sont des choses sur lesquelles on ne négocie pas", affirme-t-elle. 

Maintenant, il ne reste moins de deux semaines avant les vacances. Les 175 élèves qui sont revenus auront cours jusqu'au dernier jour.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu