Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les parents d'élèves cherbourgeois ne veulent pas céder à la psychose

-
Par , France Bleu Cotentin

Alors que le coronavirus continue de se propager en France, comment en parler avec les plus jeunes ? Parents et enseignants doivent parfois faire face aux interrogations des élèves. Illustration à la sortie d'une école cherbourgeoise.

Les consignes du gouvernement pour lutter contre le coronavirus sont rappelées sur une affichette à la sortie de l'école Gibert-Zola de Cherbourg
Les consignes du gouvernement pour lutter contre le coronavirus sont rappelées sur une affichette à la sortie de l'école Gibert-Zola de Cherbourg © Radio France - Pierre Coquelin

A côté de la grille de l'école Gibert-Zola de Cherbourg, une affichette vient rappeler les gestes barrières face au coronavirus. "Se laver les mains, tousser dans son coude", résume Jean-Bernard, venu chercher sa fille. Le coronavirus, on en parle à la maison, mais à petite dose. "_Faut pas non plus tomber dans la psychose_, parce que sinon, on ne fait plus rien, on ne dit plus bonjour à personne", ajoute le père de famille. 

Prendre la mesure de la crise

A côté de lui, Esther, en vacances à Cherbourg jusqu'à dimanche. Elle doit retourner chez elle, en Haute-Savoie, l'un des foyers français du virus. "Mon fils Louis se pose des questions, mais ce n'est pas pire que la grippe en fait. C'est juste qu'on ne connaît pas. _Je ne vais pas lui mettre une espèce de chape de plomb sur ses épaules_, il est petit", constate la maman. 

Dans les écoles, on s'organise pour renforcer les mesures d'hygiène : le rectorat est en contact avec les différentes collectivités (mairies, départements, région) pour qu'il y ait le nécessaire : savon, gels hydroalcooliques, etc. Des consignes ont été passées auprès des équipes pédagogiques, dans le but de rassurer les élèves. "_Les enseignants ont une liberté pédagogique complète_. Ils vont tous prendre la mesure de la crise que nous vivons, et donc être en mesure de pouvoir en parler aux élèves. C'est ce que nous faisons toujours quand il y a un choc, une situation difficile", commente Christine Gavini-Chevet, rectrice de l'académie de Caen. 

Pour rappel, les voyages à l'international pour les écoliers normands sont suspendus ou reportés jusqu'à nouvel ordre

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu