Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "Le temps peut être doux à l'extérieur mais tourner à l'orage dans les familles"

Vie de couple, vie familiale.. Après 36 jours de confinement, il n'est pas toujours aisé de vivre tous ensemble sous un même toit sans tensions. Denis Tardiveau, médiateur au sein de "choisir la médiation en Normandie", a expliqué comment son association tente d'aider par l'écoute.

Le confinement peut amener à des tensions au sein des familles et des couples
Le confinement peut amener à des tensions au sein des familles et des couples © Maxppp - Rafael Ben-Ari

Denis Tardiveau est médiateur au sein de l'association "choisir la médiation en Normandie". Il est venu sur notre antenne expliquer son rôle et en quoi un médiateur peut être utile en période de confinement.

"Le médiateur est quelqu'un qui intervient entre des personnes qui sont en tension, définit Denis Tardiveau. Ça peut être des conjoints, des voisins ou dans des entreprises.

On est là pour écouter les personnes et dénouer les tensions qu'il peut y avoir entre elles.

Plusieurs associations de médiateurs existent en Normandie. On couvre à peu près tout le territoire. Dans notre association, nous sommes une quinzaine à Caen."

On est là pour écouter les personnes et dénouer les tensions qu'il peut y avoir entre elles.

Le confinement imposé depuis maintenant près de 36 jours en raison de la Pandémie du coronavirus est un terrain malheureusement propice aux tensions.

"Le temps peut être doux à l'extérieur mais tourner à l'orage dans les familles. On a senti qu'il pouvait y avoir un besoin compte tenu de ce confinement qui se prolonge. Cela peut générer l'accumulation de tensions.

On s'est dit qu'on pourrait proposer de manière solidaire  de soutenir les personnes qui sont dans ces situations d'où notre communication sur une médiation solidaire pour aider les personnes confinées."

On a senti qu'il pouvait y avoir un besoin compte tenu de ce confinement qui se prolonge. Cela peut générer l'accumulation de tensions.

La médiation passe avant tout par l'écoute et une intervention sans prise de position.

_"Il faut d'abord que les personnes nous contactent (au 06 81 50 94 74). On les rappelle. On essaye de comprendre ce qui se passe . _

On essaye de les faire parler. On les écoute avec bienveillance dans une logique de neutralité. Nous ne sommes pas pour les uns et pour les autres. On va essayer d'aider la personne à décrypter ce qui se passe pour elle et exprimer ce qu'elle vit.

On ne va pas apporter de solutions mais on va aider les personnes à trouver elles-mêmes des solutions aux tensions auxquelles elles font face.

Et puis on va éventuellement appeler l'autre personne avec lesquelles il y a une tension. On va proposer si possible une visioconférence parce que c'est plus simple quand on se voit.

On ne va pas apporter de solutions mais on va aider les personnes à trouver elles-mêmes des solutions aux tensions auxquelles elles font face."

La médiation est avant tout une façon de renouer le dialogue par l'écoute et permettre aux personnes d'exprimer leurs émotions.

"Les émotions sont des choses qui sont très naturelles, qui se génèrent en nous et sur lesquelles on n'a pas vraiment le contrôle.

Parfois les personnes vont les exprimer soit de façon extrêmement violentes, incontrôlées ou alors ils vont les intérioriser, les refouler. 

Cela va leur donner des migraines, des tensions corporelles. Et donc la première chose que l'on fait c'est d'écouter et chercher en fait les émotions vécues par les personnes. Le fait déjà d'exprimer ça, de "vider son sac" peur permettre éventuellement d'apaiser les choses."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess