Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Corsept : des parents d'élèves manifestent pour dénoncer le comportement d'un enseignant

-
Par , France Bleu Loire Océan

Une quarantaine de parents d'élèves ont manifesté ce jeudi 7 novembre, journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école, devant l'école Camille Corot pour dénoncer le comportement d'un enseignant de CE2. Sur les 24 élèves de la classe, 12 sont déscolarisés ou ont changé d'établissement.

Les parents dénoncent le comportement d'un enseignant de CE2
Les parents dénoncent le comportement d'un enseignant de CE2 © Radio France - Anne Patinec

Corsept, France

Sur les grilles de l'école Camille Corot de Corsept (184 élèves), des parents d'élèves ont accroché plusieurs banderoles . Sur la plus grande on peut lire "non au harcèlement", sur une autre "brimades, menaces, humiliation, moqueries". Depuis plusieurs semaines, ils dénoncent le comportement d'un enseignant de CE2 qui selon eux multiplie les "punitions, les humiliations et remarques désobligeantes.

Il classe les élèves en plusieurs groupes, les bons, les moyens, les mauvais. Les pas bons, il les laisse au fond de la classe sans travailler. Il humilie par des phrases. Il a fait pleurer un enfant pendant plus d'un quart d'heure parce qu'il n'avait pas correctement répondu à une question. En rentrant de l'école, ma fille pleurait, faisait des cauchemars et pipi au lit. Je lui ai changé d'école" Nadège a changé d'école à sa fille deux semaine après la rentrée

Les parents en colère se sont retrouvés devant l'école - Radio France
Les parents en colère se sont retrouvés devant l'école © Radio France - Anne Patinec

12 élèves sur 24 présents en classe

Sur les 24 élèves de la classe, seuls 12 assistent aux cours. Trois ont changé d'école. Les autres sont déscolarisés. Les parents ne veulent pas les remettre dans l'école tant que l'instituteur est là. "On ne fait pas ça pour des petits bobos. Des nuisances psychologiques, de la malveillance, le traumatisme des enfants ont été constatés. Moi j'ai besoin que ma fille aille à l'école mais actuellement ce n'est pas possible" explique Jérémie, l'un des parents manifestants dont l'enfant est déscolarisée.

Plusieurs parents ont demandé une dérogation pour changer d'école mais la mairie refuse de signer les documents afin d'éviter une fermeture de classe. Une réunion s'est tenue ce jeudi matin à Corsept avec un représentant de l'inspection académique. Une annonce pourrait être faîte demain. Récemment, le rectorat a indiqué que "cette situation exceptionnelle est traitée avec un soin tout particulier". 

Des problèmes ont déjà été signalés dans d'autres écoles fréquentées par l'instituteur - Radio France
Des problèmes ont déjà été signalés dans d'autres écoles fréquentées par l'instituteur © Radio France - Anne Patinec

Une école divisée

Certains parents d'élèves s'insurgent contre la mobilisation. Venu conduire ses enfants à l'école, Arnaud regrette : "je n'aime pas que tout le monde soit contre une personne. C'est une forme de harcèlement. Il y a quand même un certain nombre de parents qui trouvent qu'il n'y a rien à redire contre cet enseignant".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu