Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Corté : une nouvelle résidence universitaire pour 2022.

-
Par , France Bleu RCFM

Une 8ème résidence Universitaire verra bientôt le jour à Corté, en lieu et place de l’ancien dispensaire Paul Leschi situé à proximité du Campus Mariani. Cette future résidence dont la première pierre a été symboliquement posée ce mercredi, ouvrira ses portes fin 2022.

Une résidence de 108 logements étudiants
Une résidence de 108 logements étudiants © Radio France - Jean Pruneta

Les premières pierres de cette future construction, "symboliques" et en matière plastique, ont été posées ce mercredi midi par les différentes autorités politiques régionales et locales et celles universitaires et académiques. C'est sur ce terrain de 1 410 m2, que bon nombre de cortenais connaissent bien puisqu'il abritait depuis 1960 le dispensaire Paul Leschi, détruit en mars dernier, que s'érigera à sa place cette nouvelle résidence étudiante baptisée "Sambucucciu d'Alandu". Une structure ultra-moderne et lumineuse situé à une centaine de mètres seulement du campus Mariani et qui fera face au bâtiment des langues vivantes "Edmond Siméoni". Elle fera le bonheur des 108 premiers étudiants qui prendront possession à la rentrée 2022 des 108 studios de 20m² mais également des 2 salles de détente, 4 salles de cours et d'une salle de musique dédiées à l’Université de Corse. 

La plaque dévoilée sur les lieux de l'ancien dispensaire de Corté
La plaque dévoilée sur les lieux de l'ancien dispensaire de Corté © Radio France - Jean Pruneta

Un dossier monté et suivi par le CROUS de Corse qui gère par ailleurs 7 autres résidences universitaires réparties sur deux campus pour un total de 842 logements. Une véritable bouffée d’oxygène pour cette structure que gère Marc Paul Luciani quand on connait la pénurie de logements sur la cité cortenaise. "il faut savoir que cette année encore, ce n’est pas moins de 400 étudiants qui se sont retrouvés sur les listes d’attente du CROUS et c'est très difficile pour nous de ne pouvoir satisfaire tout le monde", regrette le Directeur Général du Crous de Corse. La Corse compte près de 5000 étudiants, répartis sur l'Université de Corse, les différents lycées dispensant les BTS et classes préparatoires, l'Ecole supérieure du Professorat, l'Ecole de management et les Instituts de Formation des soins infirmiers. 2000 de ces étudiants sont boursiers mais même si tous ne demandent pas à être hébergés en résidence universitaire, l’offre n’est plus suffisante par rapport à une demande allant en constante augmentation. Pour remédier à cette situation, le Crous a même tissé des partenariats avec certains hôteliers du Centre Corse. "En 2020, ils ont logé plus de 100 étudiants, en fonction de leurs disponibilités et de leur période d’ouverture" précise Marc-Paul Luciani. 

Mme Marchand, présidente du CNOUS, dépose "sa" pierre.
Mme Marchand, présidente du CNOUS, dépose "sa" pierre. © Radio France - Jean Pruneta

Les premières pierres de la future résidence ont été symboliquement posées hier par l'ensemble des autorités politiques et académiques. Dominique Marchand est venue poser la sienne. Elle est la présidente du Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires, le CNOUS. Une structure qui a toujours été derrière le CROUS de Corse en y investissant près de 20 millions d'euros sur ces trois dernières années. "La majorité de notre aide financière est tout d'abord allée vers la rénovation des résidences existantes, souligne t-elle, une réhabilitation nécessaire et importante vu leur ancienneté". "Le CROUS de Corse a toujours eu notre confiance car il a prouvé sur le terrain son sérieux dans le suivi des dossiers et la concrétisation des projets".

Pour la construction de la résidence "Sambucucciu d'Alandu", dont le coût est estimé à 6 millions d'euros, le CNOUS financera à hauteur de 4 millions d'euros, les 2 autres l'étant par la Collectivité de Corse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess