Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côte-d'Or : les syndicats d'enseignants attendent Jean-Michel Blanquer de pied ferme ce jeudi 27 mai

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer est de retour en Côte-d'Or ce jeudi 27 mai. Il est attendu au collège du Chapitre à Chenôve, accompagné de la ministre des Armées, Florence Parly. Une visite que les syndicats ont bien noté. Ils appellent à un rassemblement.

Plus d'un millier de personnels de l'Education nationale défilent ce mardi 26 janvier, à Toulouse derrière l'intersyndicale qui réclame plus de moyens.
Plus d'un millier de personnels de l'Education nationale défilent ce mardi 26 janvier, à Toulouse derrière l'intersyndicale qui réclame plus de moyens. © Radio France - Pascale Danyel

Les visites en Bourgogne s'enchaînent à un rythme effréné pour le ministre de l'Education nationale. Un peu plus d'une semaine après un déplacement à Dijon placé sur les thèmes de l'environnement et de la lutte contre l'homophobie, cette fois, c'est au programme "Classe de défense et sécurité globale" mis en place il y a deux ans au Collège du Chapitre de Chenôve auquel est consacrée la venue de Jean-Michel Blanquer. Il sera pour l'occasion accompagné de la ministre des Armées, Florence Parly. Les deux ministres se rendront également au lycée militaire d'Autun (Saône-et-Loire) au cours de la journée.

Les syndicats veulent être reçus par le ministre à Chenôve 

Dans un communiqué, l'intersyndicale FO, Sud, CGT, SGEN-CFDT, FSU et SNALC de l'Éducation nationale, appellent à un rassemblement à 14h30 devant le collège du chapitre. Ils demandent aussi à le rencontrer pour lui exprimer leurs revendications sur les conditions de travail et les suppressions de postes. 

Dans leur texte commun, les syndicats expliquent que "toute l’année, contrairement à la prétendue « continuité pédagogique », ils ont connu des conditions d’enseignement inacceptables : aussi bien au collège (où aucun aménagement n’a été prévu) qu’au lycée (où les périodes de confinement, demi-jauges, et mode « hybride », ont donné lieu à des organisations très variables). Pour l'intersyndicale, tout ceci a contribué à creuser davantage les inégalités. Or, dans la préparation de rentrée 2021, 1883 suppressions de postes sont prévues dans le 2nd degré au plan national, dont 113 dans notre académie de Dijon

Les syndicats estiment que partout, l’offre de formation se dégrade ; les compléments de service et les heures sup se multiplient, ; trop de postes sont supprimés, dont beaucoup de mesures de carte scolaire. 

Que réclame l'intersyndicale ?  

Dans leur communiqué commun, les syndicats demandent : 

  • une audience avec le ministre lors de sa venue le 27 mai, 
  • un plan d’urgence pour l’Ecole avant la rentrée de septembre, 
  • la titularisation des contractuels. 
  • l'annulation des suppressions de postes, et le recrutement massif et immédiat de personnels (enseignants, administratifs, AED, AESH, etc.) pour répondre aux besoins éducatifs accrus des élèves ; ainsi que la transformation des heures supplémentaires en heures postes pour renforcer des postes fixes et pérennes sur un seul établissement. 
  • l’application de la circulaire de 2019 sur le temps de travail des AESH. 
  • une revalorisation salariale pour l’ensemble des personnels de l’Education nationale,
Choix de la station

À venir dansDanssecondess