Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Côtes d'Armor : à Plœuc-L'Hermitage, la municipalité s'occupe des enfants les jours sans école

Si 90% des écoles ont rouvert leurs portes depuis la levée du confinement, la plupart des élèves ont seulement deux jours de classe par semaine. A Plœuc-L'Hermitage (22), la mairie propose un service d'accueil des enfants les jours sans école pour permettre aux parents de se rendre au travail.

Thibaut Guignard, maire de Plœuc-L'Hermitage
Thibaut Guignard, maire de Plœuc-L'Hermitage © Radio France - Johan Moison

Quatre jours par semaine, Angélique dépose ses deux bouts de chou à 7h et quart le matin à la garderie avant d'aller au travail et les récupère vers 18h le soir. "C'est plus relax que pendant le confinement. J'ai des collègues qui ne savent pas comment gérer la garde de leurs enfants, moi, je suis tranquille", sourit cette maman de deux enfants scolarisés dans une école publique à Plœuc-L'Hermitage dans les Côtes d'Armor.

La municipalité propose un accueil des enfants les jours sans classe. 

Aujourd'hui, à Plœuc-L'Hermitage, comme dans beaucoup de communes, les élèves ont école seulement deux jours par semaine. Or, les parents ont repris le travail et tous n'ont pas de solutions de garde, explique le maire Thibaut Guignard. 

"On a donc voulu proposer une offre d'accueil les deux jours où les enfants ne sont pas à l'école. Il y a à la fois des temps de garderie, d'aide aux devoirs et d'activité". 

Des ateliers avec un policiers, des pompiers...

Des agents périscolaires ont été mobilisés et des intervenants extérieurs appelés à la rescousse. 

"Notre policier municipal fait un module sur la sécurité routière et le code des piétons, notre chargé des programmes européens fait un module sur l'union européenne et la citoyenneté européenne, il y a aussi des interventions de pompiers, etc.", énumère le maire. 

Si la situation se poursuit en septembre, Thibaut Guignard souhaite "la mise en place d'une convention d'objectifs avec l'Education Nationale" et "des moyens financiers pour soulager les finances de la commune".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess