Éducation

Coup de froid sur le collège de Patay

Par Guillaume Drechsler, France Bleu Orléans lundi 23 janvier 2017 à 19:39

Les professeurs dehors, les élèves à l'intérieur... grise mine au collège de Patay ce lundi matin.
Les professeurs dehors, les élèves à l'intérieur... grise mine au collège de Patay ce lundi matin. © Radio France - Guillaume Drechsler

Jusqu'à 8 degrés ce lundi matin dans les salles du collège de Patay (Loiret). Dans ces conditions, les professeurs ont donc exercé leur droit de retrait. Les élèves n'ont pas eu cours mais ils n'ont pas été renvoyés chez eux. Contrairement au 6 janvier. Car la situation n'est pas inédite.

Lundi 23 janvier, 8 heures 30, la température enregistrée est de 8 degrés dans la salle de technologie du collège Alfred de Musset à Patay dans le Loiret. On est bien loin des 18 degrés minimum requis dans les établissements scolaires pour faire cours. Face à la situation, les professeurs ont exprimé leur ras-le-bol. Pour la première fois, ils ont exercé leur droit de retrait.

Ce matin, on ne prend pas en charge les élèves. La direction a pris note de la situation et en a informé l'académie. Les élèves n'ont pas cours. Ils ont été placés sous la surveillance de la direction - Boris Delalande, professeur de Sciences et Vie de la Terre

Depuis que le collège a été inauguré, il y a près de dix ans, les problèmes de chauffage sont récurrents pendant la saison hivernale. "C'est la première fois, sans doute à cause d'un ras-le-bol, que l'équipe enseignante et le reste du personnel sont aussi soudés, et font bloc, pour que ça change" rajoute-t-il.

Le vendredi 6 janvier, déjà, les températures étaient descendues en-dessous des 10 degrés. Cette fois-ci, en accord avec le rectorat, la principale du collège Béatrice Lambert avait décidé de renvoyer les élèves chez eux. Enseignante d'histoire-géo au collège de Patay depuis 15 ans, Emmanuelle Nez expliquait les origines du problème. Les mêmes depuis l'ouverture du collège.

La chaudière a de nombreux dysfonctionnement. L'établissement avec des pièces immenses et difficile à chauffer. Les professeurs travaillent régulièrement dans des températures avoisinant les quinze degrés - Emmanuelle Nez, professeur d'histoire-géo

Aucune réponse des institutions

Contacté alors par Anne Oger, pour France Bleu Orléans, Marc Gaudet (vice-président du conseil départemental en charge des bâtiments) avait répondu.

15 degrés dans les classes: ce n'est pas admissible. C'est une problématique à faire remonter aux services bâtimentaires du conseil départemental. Après, les élus sont là pour ça aussi. Il ne faut pas hésiter à les interpeller en leur disant que c'est un problème récurrent - Marc Gaudet

Interpeller les élus? Christel Eng, la présidente de l'association des parents d'élèves du collège de Patay, l'a fait. Suite au problème du vendredi 6 janvier, elle a multipliée les courriers. Aux conseils départementaux du Loiret et de l'Eure-et-Loir, aux inspections académiques des deux départements, aux mairies concernées ... "comme au collège. Aucune réponse de personne." Avant de rajouter...

Tous les ans, ils loupent au moins une journée de cours à cause du chauffage.

Contrairement au 6 janvier, les élèves n'ont pas été renvoyés chez eux. Lundi midi, les professeurs ont décidé d'adopter une mesure conservatoire: les élèves n'ont pas cours mais sont gardés et surveillés dans l'enceinte de l'établissement par les professeurs.

Ceux qui devaient avoir cours dans des salles où il faisait trop froid ont été transférés vers des salles plus chaudes. Une mesure qui devrait perdurer ce mardi 24 janvier si les températures ne remontent pas au collège Alfred de Musset à Patay.

En attendant, les professeurs ont contacté les syndicats et rédigé un préavis de grève. Prévue le jeudi 2 février, la grève sera précédée du conseil d'administration du collège, lundi 30 janvier.

Reportage: Coup de froid sur le collège de Patay