Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cours à distance, mesures barrières : comment les étudiants rouennais vivent-ils ce début d'année ?

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Comment les étudiants rouennais vivent-ils leur premier trimestre entre couvre-feu, annulation des soirées étudiantes et organisation des cours à distance ou non ? Joël Alexandre, son président, était l'invité de France Bleu Normandie ce jeudi matin.

Illustration faculté de lettres et sciences humaines de Rouen
Illustration faculté de lettres et sciences humaines de Rouen © Radio France - Sixtine Lys

Comment les étudiants, notamment de première année, vivent-ils leurs débuts à l'université cette année ? On fait le point à quelques jours du début de leurs premières vacances avec le président de l'université de Rouen Joël Alexandre, invité ce jeudi de France Bleu Normandie. 

L'impact des contraintes sanitaires 

Depuis la rentrée, plus question d'avoir tous les étudiants en même temps dans les salles de cours ou les amphithéâtres. Des cours à distance sont donc proposés, dans différentes matières en fonction des semaines. Les étudiants sont également divisés en plusieurs groupes pour respecter les jauges. Résultat : un confort inégal selon les moments et les étudiants. 

Surtout que les 30 000 étudiants rouennais ne sont pas tous équipés d'un ordinateur ou d'une connexion internet. "Pour y pallier, on met à disposition du matériel dans lequel on avait investi, mais ça reste pour certains une vraie difficulté", explique Joël Alexandre. "Certains étudiants se retrouvent également dans des zones blanches et c'est une vraie difficulté pour un certain nombre d'entre eux", ajoute-t-il. 

Un risque de décrochage plus élevé ? 

Le risque, c'est l'abandon selon les associations étudiantes de beaucoup de jeunes. Une tendance difficile à mesurer pour le moment, "il faut attendre les partiels de la fin de l'année et voir combien d'étudiants vont les passer", précise Joël Alexandre. Mais ce que ce dernier craint surtout, c'est un abandon pour raisons économiques. "Ce que je crains, c'est le décrochage économique", explique le président de l'université, faute de jobs étudiants. "Certains pourraient arrêter leurs études par manque de moyens", regrette Joël Alexandre. 

Réécoutez l'interview de Joël Alexandre sur France Bleu Normandie 

Joël Alexandre, président de l'université de Rouen, invité de France Bleu Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess