Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : assouplissement du protocole sanitaire dans les établissements scolaires

-
Par , , France Bleu RCFM

A compter de ce mardi matin le protocole sanitaire est assoupli dans les établissements scolaires de l’île comme dans tout le pays. L'obligation de fermeture de classe ne sera appliquée qu'à partir de trois cas confirmés venant de différentes familles.

A compter de ce mardi matin le protocole sanitaire est assoupli dans les établissements scolaires
A compter de ce mardi matin le protocole sanitaire est assoupli dans les établissements scolaires © Radio France - France Bleu

L’assouplissement du protocole sanitaire en vigueur dès ce mardi dans les établissements scolaires français concerne les écoles maternelles et primaires, mais aussi les collèges et lycées, a précisé hier le porte-parole du gouvernement. Lorsqu'un enfant sera testé positif, sa classe ne sera pas fermée et pourra continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne seront plus considérés comme cas contacts. L'obligation de fermeture de classe ne sera appliquée qu'à partir de trois cas confirmés venant de différentes familles. 

Autre modification : la période de retrait de la classe pour les cas à risques passe de quatorze jours à sept jours. C'est un avis scientifique de la Haute Autorité de Santé qui a permis au ministère de l’Éducation d'alléger ce protocole. En Corse, à ce jour, seules deux classes sont fermées pour cause de Covid-19. 

Préserver la continuité pédagogique

L'objectif de cet assouplissement, c'est avant tout d'éviter d'autres fermetures et préserver au maximum la continuité pédagogique, explique Christian Mendivé, le directeur des services académiques de Haute-Corse : « La finalité est de ne pas recourir à des actions inutiles et dans la mesure où le haut conseil de la santé publique réaffirme le rôle faiblement diffuseur des enfants nous pouvons affirmer que ce n’est pas parce que nous avons eu un cas avéré de Covid-19 dans une classe que tous les autres élèves de la classe sont aussi des contacts à risque…Jusqu’à aujourd’hui on n’a pas une inflation trop importante de fermeture de classe. _Il est important de garantir la sécurité mais aussi d’agir de manière utile pour préserver la continuité pédagogique_, elle est importante pour tous les enfants et l’apprentissage. La réactivité des personnels nous a permis de gérer très efficacement les choses. »

Christian Mendivé, le directeur des services académiques de Haute-Corse

Autre modification : la période de retrait de la classe pour les cas à risques passe de quatorze jours à sept jours
Autre modification : la période de retrait de la classe pour les cas à risques passe de quatorze jours à sept jours © Radio France - France Bleu

« Des précautions faciles à mettre en œuvre »

En Corse, ce nouveau protocole est vu d'un bon œil par la FCPE. La fédération des conseils de parents d'élèves émet toutefois quelques réserves. Les précisions de Claude Perrin, son délégué en Corse-du-Sud : « On a toujours été pour qu’il y ait le moins possible de fermeture de classe et donc d’école à la maison, il nous semble très important que l’école soit le lieu d’apprentissage. Cependant il y a des soucis, les incertitudes qu’il y a avec des décisions qui évoluent au fur et à mesure. Cette décision s’appuie sur des données médicales, on prend acte, simplement on constate dans beaucoup d’établissements notamment dans les collèges des précautions faciles à mettre en œuvre et qui ne le sont pas…comme le fait _que les enfants restent dans les même classes et que les enseignants se déplacent pour éviter les brassages_. »

Claude Perrin délégué FCPE en Corse-du-Sud

Choix de la station

À venir dansDanssecondess