Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : le courrier polémique de la rectrice de l'académie d'Orléans-Tours aux assistants d'éducation

-
Par , France Bleu Orléans

Dans un courrier adressé aux assistants d'éducation, appelés auparavant "surveillants", la rectrice de l'académie d'Orléans-Tours en appelle à leur sens civique et des responsabilités pour freiner la circulation du Covid-19 dans les collèges et lycées. Un "courrier indigne" selon le SNES-FSU.

Mise en place des mesures de lutte contre le covid dans un collège
Mise en place des mesures de lutte contre le covid dans un collège © Radio France - Anthony Raimbault

Le syndicat Snes-FSU dénonce, ce mardi, "un courrier indigne", après l'envoi le 17 septembre par Katia Béguin, rectrice de l'académie d'Orléans-Tours, d'une lettre aux assistants d'éducation, les AED, appelés précédemment surveillants. S'adressant spécifiquement aux AED qui sont également étudiants, elle leur demande de faire preuve de sens civique et des responsabilités face au Covid-19 "pour votre santé et le bon fonctionnement des établissements".

Ce courrier fait porter aux assistants d'éducation la gestion de la crise sanitaire"

"Ce courrier fait porter à ces seuls personnels la responsabilité de la gestion d’une crise sanitaire qui est loin d’être parfaite écrit le SNES-FSU. Le sens civique, leur responsabilité  (...) est avant tout celle d’un ministère qui, alors que des mesures de renforcement sanitaire sont prises partout, allège le protocole sanitaire aujourd’hui dans les établissements scolaires et met en danger les personnels".

"Le courrier use un ton très sec, culpabilisant, sans encouragement ni bienveillance. La rectrice semble laisser entendre que les AED, faisant la fête avec d'autres étudiants ou se regroupant sur les campus, ne feraient pas attention aux gestes barrière et, du coup, pourraient faciliter la propagation du Covid19 quand ils viennent travailler dans les collèges et lycées ! Mais les AED aussi ont pu être touchés par le virus, ou leurs proches !", explique Olivier Lelarge, co-secrétaire académique du Snes-FSU en Centre-Val de Loire, qui rappelle d'ailleurs que les assistants d'éducation ne sont pas tous étudiants.

Courrier de Katia Béguin, rectrice de l'académie d'Orléans-Tours aux assistants d'éducation, le 17 septembre
Courrier de Katia Béguin, rectrice de l'académie d'Orléans-Tours aux assistants d'éducation, le 17 septembre - Copie publiée par le syndicat SNES-FSU

"Est que Mme la rectrice aurait écrit ce genre de courrier à des professeurs agrégés ? Jamais elle ne se serait permis de le faire. Encore une fois, on s'en prend à des personnels précaires, qui sont payés au Smic, qui sont les seuls à travailler au contact d'élèves sans masques, notamment au moment des repas dans les cantines", poursuit Olivier Lelarge.

Contacté, le rectorat de l'académie d'Orléans-Tours ne nous a pas encore répondu à ce stade.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess