Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 et rentrée scolaire : c'est le grand flou estime un syndicat de l'Education en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Mardi 1er septembre, plusieurs millions d'élèves feront leur rentrée. Mais dans quelles conditions sanitaires ? En Mayenne, le SNES, le syndicat des enseignants du second degré, est dubitatif.

Image d'illustration Rentrée Scolaire
Image d'illustration Rentrée Scolaire © Maxppp - maxppp

Des masques pour tous les enseignants, collégiens et lycéens et un protocole sanitaire qui pourrait se durcir dans certaines régions : Jean-Michel Blanquer a détaillé mercredi les modalités d'une rentrée scolaire inédite à cause de l'épidémie de Covid-19. Une certitude : la rentrée aura bien lieu mardi prochain, pour plus de 12 millions d'élèves. 

Des mesures qui ne masquent pas le flou qui entoure cette rentrée tempère Gérard Pigois, le porte-parole en Mayenne du SNES, le syndicat des enseignants du second degré : "il y a encore beaucoup de points qui restent incertains. On n'en sait guère plus qu'en juillet quand on a quitté nos établissements pour les vacances. Et donc ça génère beaucoup d'angoisse chez les collègues. Par exemple, comment va se passer le premier jour de la rentrée en primaire ? Beaucoup de parents viennent avec leurs enfants et c'est bien normal et on ne sait rien sur les modalités opérationnelles. Comment on gère les cantines dans le secondaire ? Comment on gère les internats ? Sans aucune réponse pour l'instant. Le ministre renvoie alors aux autorités locales, ce n'est pas normal. Des adaptations locales oui mais on devrait avoir un cadre clair, net qui s'applique sur l'ensemble du territoire national". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess