Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : le nouveau protocole sanitaire "approuvé" par le syndicat national des écoles

-
Par , France Bleu Paris

A partir de ce mardi, il n'y aura plus de fermeture de classe quand un seul élève est positif au Covid. Les syndicats enseignants s'inquiètent, mais les directeurs d'école saluent cette décision, même s'il faut s'attendre "à d'autres changements" de protocole dans l'année, selon le président du SNE.

Rentrée scolaire - classe - école primaire - école élémentaire - tableau. Illustration.
Rentrée scolaire - classe - école primaire - école élémentaire - tableau. Illustration. © Radio France - Nathalie Col

Plus de 2.000 classes fermées en France sur 60.000 avec la crise sanitaire. Pour limiter ces fermetures, éviter les décrochages et laisser les parents travailler, de nouvelles règles sanitaires entrent en vigueur à partir de ce mardi pour les classes allant de la petite section de maternelle au CM2. Si un élève est testé positif, la classe ne sera plus fermée. La fermeture est envisagée au cas par à partir de trois élèves positifs, issus de familles différentes. 

Sur France Bleu Paris ce mardi, le président du syndicat national des écoles, et directeur d'école, Laurent Hoefman dit "approuver" ce nouveau protocole qui va "simplifier les procédures" même s'il reconnaît, que ces modifications entraînent "une source d'inquiétude pour les parents et les enseignants. Il y a beaucoup de communication à faire à l'égard des familles."

Ce changement de protocole qui intervient trois semaines après la rentrée peut déstabiliser. "Il faut s'attendre à d'autre changements dans la suite de l'année  scolaire", prévient Laurent Hoefman.

Pas de fermeture de classe si un enseignant est contaminé

Le président du SNE précise que cette simplification des règles sanitaires peuvent s'appliquer aussi pour les enseignants. "Si un professeur est testé Covid, la classe n'est pas fermée à condition que l'adulte ait bien porté son masque, fourni par le ministère et qui répond aux normes AFNOR."

Faut-il rappeler en classe les élèves cas contacts ?

"Normalement oui. Logiquement il n'y a plus de raison de ne plus les accepter, ça nécessite d'appeler chaque famille", à partir d'aujourd'hui,  indique Laurent Hoefman sur France Bleu Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess