Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : reprise des travaux dirigés en demi-groupes pour les étudiants de première année dès le 25 janvier

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi 14 janvier que les étudiants de première année pourront reprendre les travaux dirigés en demi-groupes dès le 25 janvier. Si la situation sanitaire le permet, cette mesure pourrait être étendue aux autres niveaux.

Le 11 janvier 2021, à l'université de Cergy (Val-d'Oise), une poignée d'étudiants privilégiés peuvent revenir en cours.
Le 11 janvier 2021, à l'université de Cergy (Val-d'Oise), une poignée d'étudiants privilégiés peuvent revenir en cours. © Radio France - Alexis Morel

"C'est pour le gouvernement une source de préoccupation majeure" : Jean Castex a tenu à s'adresser aux étudiants en difficultés financières ou psychologiques, jeudi 14 janvier, lors de sa conférence de presse concernant l'épidémie de coronavirus. Le Premier ministre s'est dit conscient de la situation des élèves de l'enseignements supérieur, dont les cours se font à distance depuis plusieurs mois. Si depuis la rentrée de janvier certains - ceux qui ont le plus de difficultés - peuvent revenir en cours à raison de groupes de dix, le gouvernement a décidé de nouvelles mesures. "Les étudiants ont le sentiment que la crise sanitaire a volé leurs plus beaux moments", a concédé la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal.

Deux fois plus de psychologues dans les universités

Ainsi, à partir du 25 janvier, les travaux dirigés des élèves de première année seront assurés en présentiel par demi-groupe. "Puis, si la situation sanitaire le permet, cela sera étendu aux étudiants des autres niveaux", a annoncé Jean Castex. Ce vendredi, une réunion entre le Premier ministre, la ministre de l'Enseignement supérieur, la conférence des présidents d'universités ainsi que les organisations syndicales étudiantes est prévue.

Par ailleurs, "le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre et de nouveaux travailleurs sociaux permettront d'accélérer l'accès aux aides", a annoncé Frédérique Vidal. Des dépistages individuels ou collectif vont également être organisés et des tests antigéniques seront mis à la disposition des services de santé universitaires.

Les syndicats demandent des "mesures d'urgence"

Les représentants du monde universitaire ont salué vendredi comme une "petite avancée" la reprise par demi-groupes des travaux dirigés des étudiants de première année le 25 janvier mais déploré l'absence de "mesures d'urgence" pour leur venir en aide, à l'issue d'une réunion avec Jean Castex. "Nous avons le sentiment d'une petite avancée car les établissements vont redémarrer progressivement, mais il faut aller vite et permettre à tous les étudiants de revenir en cours le plus tôt possible, avec une date précise, de manière à sauver le second semestre", a expliqué à l'AFP Guillaume Gellé, vice-président de la Conférence des présidents d'université (CPU). "La reprise de tous les étudiants ne peut être qu'envisagée avec des jauges au cas par cas, selon les contraintes de chaque université", mais il est essentiel selon lui "de tout mettre en œuvre pour raccrocher les étudiants à la faculté".

Lors de cette rencontre, le Premier ministre a montré sa "volonté de s'assurer de la réalisation des mesures prises précédemment, leur mise en œuvre, et le souci d'améliorer les réponses à la situation", selon Matignon. Il a aussi demandé au ministère de l'Enseignement supérieur de préciser le plan de reprise à partir du 25 janvier, avec des précisions sur la politique de dépistage.

Jean Castex a par ailleurs assuré que le renfort de 80 psychologues et 60 assistants sociaux serait pérennisé jusqu'à la fin 2021. Les référents universitaires et tuteurs étudiants seront eux aussi prolongés a minima jusqu'à la fin de l'année. En complément, il a aussi demandé au ministère de faire des "propositions opérationnelles rapides" pour pouvoir mettre en œuvre un dispositif qui puisse permettre de couvrir financièrement le recours à la médecine de ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess