Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Covid-19 : une rentrée presque normale à l'université de Tours

- Mis à jour le
Par

À Tours, un peu plus de 30.000 étudiants font leur rentrée cette semaine à l'université. Une reprise des cours qui se veut la plus normale possible. Si le masque reste obligatoire, tous les cours pourront se faire en présentiel. Dans les amphi et les salles de TD.

Le site des Tanneurs accueille 30% des effectifs globaux de l'université de Tours Le site des Tanneurs accueille 30% des effectifs globaux de l'université de Tours
Le site des Tanneurs accueille 30% des effectifs globaux de l'université de Tours - Google Street View

Il n'y a pas que les écoliers, collégiens et lycéens qui reprennent les cours cette semaine. L'université aussi fait sa rentrée. À Tours, cela concerne un peu plus de 30.000 étudiants, soit légèrement plus que l'an dernier. Mais malgré cette hausse et malgré le Covid, la rentrée universitaire se fait de façon la plus normale possible. 

Publicité
Logo France Bleu

Dans les différents facs, à l'IUT ou encore les écoles d'ingénieurs, tous les cours se font en présentiel. Et la règle est valable pour tous les étudiants, qu'ils soient vaccinés ou non. Bien entendu, le masque reste obligatoire mais le pass sanitaire n'est pas demandé pour accéder aux amphithéâtres au aux travaux dirigés, qui se font en petit groupe.  

loading

Des créneaux bloqués pour les étudiants non vaccinés

"Le risque de cluster est faible", assure le président de l'université, Arnaud Giacometti. Il prend en exemple les chiffres régionaux sur la vaccination des 18-24 ans. On recense 88% de primo-injections en Centre-Val-de-Loire et 75% de schémas vaccinaux complets. Il n'empêche, pour tendre toujours un peu plus vers le 100%, l'université de Tours bloquera et proposera, à ceux qui le souhaitent, des créneaux sur une ou deux journées prochainement dans les vaccinodrômes de la métropole à ceux qui souhaitent recevoir leur dose.  

Un barnum est aussi prévu sur le campus, a priori celui des Tanneurs, la troisième semaine de septembre, pour les étudiants internationaux uniquement. Cela pourrait représenter 300 injections. "Nous avons des raisons d'être optimistes pour avoir une année normale", estime Arnaud Giacometti. Pas comme l'an dernier donc où au bout de trois semaines, les cours à l'université sont repassés en demie-jauge.

Les aides aux étudiants en difficulté sont maintenues

Au total, l'Université de Tours prévoit un budget de 244 000 euros d'aides pour les étudiants en situation de précarité. Dont 60 000 euros d'aides numériques et 40 000 euros d'aides à l'achat d'abonnements de transports en commun et des exonérations de frais d'inscriptions pour près de 100 000 euros. 

L'aide alimentaire pour les plus précaires se poursuit aussi. Et chaque campus est équipé de distributeurs de protections périodiques gratuites. 

Nouveauté cette année, l'Université renforce l'accompagnement pédagogique des étudiants, en plus des déjà tutorats existants. " On va retrouver des étudiants qui ont eu plus d'un an complètement chamboulé. On va donc les accueillir de façon renforcée. C'est ce qu'on appelle des heures de remédiation encadrées par des enseignants", explique Florent Malrieu, le vice-président en charge de la formation. Pour cela, l'Université a touché une dotation de 100 000 euros de l'Etat. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu