Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid: le lycée des Fontenelles de Louviers fermé pour 10 jours

Devant la recrudescence de cas de coronavirus, le lycée des Fontenelles de Louviers (Eure) ferme ses portes jusqu'au week-end de Pâques inclus. 1300 élèves se retrouvent donc à faire cours à distance. Un enseignant de l'établissement décrit la situation.

Les 1300 lycéens des Fontenelles à Louviers privés de cours en présentiel
Les 1300 lycéens des Fontenelles à Louviers privés de cours en présentiel © Radio France - Julie Seniura

Conséquence de la multiplication du cas de covid, le lycée des Fontenelles à Louviers (Eure) a fermé ses portes ce lundi. Décision prise jusqu'au week-end de Pâques inclus. La situation sanitaire au sein de l'établissement scolaire de 1300 élèves a flambé ces 8 derniers jours.

Augmentation fulgurante

Il y a un peu plus de 15 jours, au moment du retour des vacances d'hiver, "on comptait quelques cas isolés de covid parmi les élèves" explique Alexis Rousselin, professeur d'allemand au lycée des Fontenelles.  Et puis, la situation s'emballe malgré des mesures d'isolement d'élèves ou de classes. Finalement la décision de fermer le lycée est prise ce lundi alors que la nécessité de mettre à l'isolement une sixième classe était discutée.

On voit sur les deux semaines et demie à l'accélération des contaminations. Cinq collègues enseignants ont été également positifs , Alexis Rousselin

Fermeture abrupte

"Cette décision de fermeture est intervenue de manière un peu abrupte", précise l'enseignant d'allemand. Elle ne correspond pas à "la petite musique" que l'on entend depuis des semaines, à savoir que l'on ne se contamine pas dans les établissements scolaires. "On est rattrapé par la problématique de  l'évolution de l'épidémie. Notamment, et certainement, les variants ont un rôle là-dedans". La semaine dernière, le nombre de cas positifs se comptait sur les doigts d'une main avant d'être multiplié par cinq cette semaine et d'aboutir à la fermeture complète du lycée.

Inquiétude pour les élèves

L'enseignant reconnait que la situation est anxiogène pour tous, élèves comme enseignants et personnels. Mais il existe une grand inquiétude vis à vis des lycéens tout de même. " Il y a aussi la façon dont les jeunes vont vivre ça parce que c'est évident que l'on est pris entre deux feux, entre la nécessité de garantir leur sécurité et leur intégrité physique, mais aussi que l'année scolaire ne se délite pas, les sources d'inquiétude sont multiples. Et on subit. Il n'y a pas de bonne solution", conclut le professeur d'allemand.

Manque de transparence

Pour Claire-Marie Feret, co-secrétaire du SNES dans le 76, "l’Éducation nationale fait preuve d'un manque de transparence. il y a un problème de remontée des informations du terrain, du nombre de cas mais il existe également une volonté de ne pas inquiéter et de coller au discours du Ministre Blanquer que les établissements scolaires ne sont pas un lieu de contamination".

Le collège Maurice de Vlaminck à Verneuil-d'Avre-et-d'Iton est aussi fermé pour cause de Covid depuis ce jeudi matin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess