Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

CP dédoublés: premiers retours positifs à Behren-les-Forbach

mardi 21 novembre 2017 à 19:29 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Deux mois et demi après la rentrée, les enseignants, élèves et parents d'élèves de CP dédoublés de l'école Erckmann-Chatrian de Behren-les-Forbach, en Moselle, sont plutôt très satisfaits du dispositif mis en place pour lutter contre l'échec scolaire. Il y a 10 élèves par classe maximum.

L'une des 4 classes de CP dédoublées de l'école Erckmann-Chatrian de Behren-les-Forbach
L'une des 4 classes de CP dédoublées de l'école Erckmann-Chatrian de Behren-les-Forbach © Radio France - Cécile Soulé

C'était l'une des grandes promesses de campagnes d'Emmanuel Macron: dédoubler les classes de CP dans les quartiers défavorisés pour lutter contre l'échec scolaire. Le Président de la République était venu présenter le dispositif à Forbach le jour de la rentrée. Le département de la Moselle compte 23 classes de CP dédoublées, il y en 2.500 dans toute la France. Deux mois et demi après la rentrée des classes, y a-t-il déjà des résultats?

Dans l'école entourée des barres HLM, les 4 CP dédoublés sont faciles à identifier : le calme règne dans ces salles de classes, où l'enseignant fait face à 10 élèves maximum. Le ressenti des élèves est positif: "C'est plus calme", dit Mohédine. Celui des parents d'élèves aussi explique Jessica: "Je vois les progrès de mon fils en lecture en écriture, il lit déjà les livres de la bibliothèque, c'est épatant". Sophie Wissen qui enseignait déjà en CP l'an dernier face au double d'élèves voit aussi la différence: "Le temps que l'on passe auprès des enfants est plus importants. ça nous permet d'aider vraiment ceux qui ont le plus de difficultés dès le début et ça nous permet aussi d'aller beaucoup plus loin avec ceux qui sont à l'aise avec les apprentissages".

L'objectif est ambitieux: le gouvernement veut 100% de réussite. Forcément, la pression est là reconnait une autre enseignante de CP Audrey Krahl: "Il y a forcément un peu de pression mais c'est normal, quand on met en place un nouveau dispositif en classe, on a envie de savoir si ça fonctionne." Deux mois et demi en tout cas après la rentrée, les effets se font déjà sentir sur le niveau des élèves assure le directeur Olivier Oger: "Les collègues sont un petit peu plus avancés que l'année dernière à la même période".

Evidemment les autres classes sont un peu jalouses de tous ces moyens alloués aux CP. Le dispositif doit s'étendre l'an prochain aux CE1 en zone REP+ et en CP et CE1 en REP.

Reportage à l'école Erckmann-Chatrian de Behren-les-Forbach de Cécile Soulé