Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Dans l'Indre, des élèves de 6ème invités à visiter une ferme pour (re)découvrir le monde agricole

lundi 16 avril 2018 à 4:24 Par Adèle Bossard, France Bleu Berry

Un cours de biologie grandeur nature ! La FDSEA de l'Indre organise l'opération "Fermes ouvertes". Des écoliers sont invités à visiter des exploitations pour découvrir ou redécouvrir le monde de la ferme et le métier d'agriculteur.

Les élèves de Châteauroux ont visité un élevage de chèvres à Tendu, dans l'Indre.
Les élèves de Châteauroux ont visité un élevage de chèvres à Tendu, dans l'Indre. © Radio France - Adèle Bossard

Tendu, France

Remplacer le cours de sciences par.... une visite de ferme ! La FDSEA de l'Indre organise en ce moment la 28ème édition de l'opération Fermes ouvertes. En tout, plus de 200 enfants, de la maternelle à la 6ème, sont accueillis dans une dizaine de fermes du département.

Les chèvres, ravies d'avoir de la visite. - Radio France
Les chèvres, ravies d'avoir de la visite. © Radio France - Adèle Bossard

Ce vendredi, les élèves de 6ème du collège Jean Monnet de Châteauroux ont visité l'exploitation du GAEC Richard à Tendu, qui produit principalement du fromage de chèvre. Marie-Christine Richard est une habituée, elle mène les visites depuis une dizaine d'années. "Il y a des enfants qui viennent et qui n'ont jamais vu de chèvres, alors qu'on est dans un département rural ! raconte-t-elle. Les enfants maintenant sont plus intéressés par les jeux interactifs, les téléphones et les tablettes, que par ce qu'il se passe dehors."

Pour la plupart des élèves, c'est un voyage en terre inconnue : les étapes de fabrication du fromage, la traite des chèvres... La professeure de biologie, Mme Seiller, emmène ses classes à la ferme chaque année. "Ça nous permet de voir les transformations biologiques, ce qu'on peut faire à partir du lait des chèvres en l'occurrence, explique-t-elle. Et puis _ils découvrent le métier d’agriculteur, parce qu'ils ont beau en voir dans les champs, ce qui se passe réellement ils ne sont pas trop au courant_". 

"Au zoo de Beauval, il y a des chèvres je crois..."      
- L'un des élèves

Avant de repartir, un détour pour voir les vaches. - Radio France
Avant de repartir, un détour pour voir les vaches. © Radio France - Adèle Bossard

Dans la ferme en effet, la chèvre n'est pas un animal si familier : "Moi je vois beaucoup de vaches, mais des chèvres j'en vois moins. Au zoo de Beauval il y en a je crois..." dit l'un des élèves. Tous sortent leur téléphone portable de leur poche pour prendre des photos, parfois des selfies, avec les animaux. "Dès qu'elles voient quelqu'un, elles viennent vers toi les chèvres. C'est incroyable qu'elles créent un lien d'amitié comme ça avec les personnes !" réagit Alexandre, agenouillé près de l'enclos pour caresser la chèvre Câline.

Un peu plus loin, Noémie tend une poignée de granulés aux bêtes. Avec le sourire, mais elle n'est pas certaine de vouloir devenir agricultrice : "On doit tout le temps se déplacer pour leur donner à manger donc être fromager ça a l'air compliqué !"

Visite du laboratoire de fabrication de fromage de chèvre. - Radio France
Visite du laboratoire de fabrication de fromage de chèvre. © Radio France - Adèle Bossard

Former des consommateurs avertis

L'objectif ici n'est pas vraiment de susciter des vocations. Marie-Christine Richard espère surtout former des consommateurs avertis : "Il faut leur expliquer ce qui passe dans une ferme, la vie d'une élevage, que _ce ne sont pas des produits industriels_. Ils voient du début à la fin, les chevreaux, les chèvres adultes, leur alimentation, comment le fromage est fabriqué."

"Cela permet aussi d'entretenir la future clientèle", sourit-elle. Et pas seulement future, puisque les élèves avaient prévu quelques euros pour rapporter un fromage de chèvre à la maison.

Les chèvres du GAEC Richard. - Radio France
Les chèvres du GAEC Richard. © Radio France - Adèle Bossard