Éducation

Dans la Loire comme en France, il n’y a pas assez de places dans les crèches

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 8 septembre 2015 à 20:46

la crèche privée" des "petites tortues" à Saint Étienne
la crèche privée" des "petites tortues" à Saint Étienne © Radio France - Yves Renaud

Un rapport remis cette semaine par le Haut Conseil de la Famille met l'accent sur ce déficit qui dure maintenant depuis des années.

Les promesses de campagne de François Hollande de créer 275 000 places dont 100 000 en crèche d’ici a 2017 n'ont pas été suivies des faits. La situation n’est pas différente dans la Loire et à Saint-Étienne. Là encore, il y a plus de demandes de parents que de places à offrir à leurs enfants. Résultat beaucoup de parents qui ne trouvent pas de place pour leur enfants dans les crèches municipales ou associatives sont obligés de se tourner vers des structures privées , comme « les petites tortues à Saint-Étienne rue Boucher de Perthes. Une structure créée  en octobre 2014.  Chafika Rehahla en est la responsable

la crèche des "petites tortues" est la seule de son type à Saint Étienne

Il faut donc trouver des solutions de dépannage, une structure comme «Kangourou kid», rue Charles-de-Gaulle à Saint-Étienne, propose des services beaucoup plus personnalisés. Augustin Courbon gérant de l'agence stéphanoise.

le "Kangourou Kid" une autre façon d'aborder la garde d'enfants en bas âge

Saint-Étienne est la ville qui possède la moins bonne couverture du département en matière de crèches et de nombre d' assistantes maternelles: la moyenne départementale est à 6.46 places pour 10 enfants alors qu'à Saint-Étienne on est seulement 3.76 places pour 10 enfants . Mais dans cette ville la situation n'inquiète pas outre mesure Samy Kéfi-Jérome, l'adjoint chargé de la petite enfance. Il admet qu'il faut faire mieux en matière de places disponibles, mais constate que la ville possède une caractéristique originale qui lui permet de faire face à cette situation déficitaire

Sami KEFI JEROME adjoint au maire de Saint Étienne

Originalité à Saint-Étienne depuis l’an dernier, il y a un job-dating ( le prochain en octobre ) destiné à mettre en relation les parents et assistantes maternelles potentielles

sami Kefi Jerome - Radio France
sami Kefi Jerome © Radio France - Yves Renaud

Le manque de place en crèche résulte de 3 facteurs essentiels. Les écoles accueillent de moins en moins d'enfants de moins de 3 ans. Le nombre d'enfants de moins de 3 ans a augmenté de 24 000 ces dernières années et enfin le nombre de gardes chez les assistantes maternelles est en nette baisse. La difficulté dans le secteur rural, c'est la taille des communes qui ne peuvent pas financer des structures d'accueil suffisantes et qui sont obligées de mutualiser les moyens à l'échelle intercommunale mais ensuite le souci des parents devient celui du transport des enfants vers la crèche. Depuis 2 ans il y a de moins en moins de demandes d’agrément pour de nouvelles assistantes maternelles , la faute à la crise. Plus de chômage c’est moins d'argent pour faire garder les enfants,  alors on multiplie les solutions débrouille: familles, amis, voisins, entraide, et juste un peu de crèche ou d’assistante maternelle en complément.

Depuis quelques années on voit également se développer ( comme a Lyon et dans les grandes villes ) des structures privées subventionnées par les villes et agréées par les départements, qui viennent compenser les manques de structures municipales ou associatives. Il y a aussi de plus en plus de micro-crèches complètement privées qui ne sont du coup pas subventionnées ( avantage financier pour les communes) mais qui ne peuvent pas accueillir plus de 10 enfants (en réalité ça fait plus de familles puisque les enfants ne sont pas là tous les jours). Les conditions exigées pour leur création sont aussi très assouplies. Désavantage : elles sont souvent un peu plus chères,  30 a 50 euros par mois et par enfant. Cette nouvelle conduit le département a réfléchir à la mise en route d'une charte de qualité, une étude est en cours sur 2014- 2017.

une crèche à Saint Etienne  - Radio France
une crèche à Saint Etienne © Radio France - Yves Renaud