Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rentrée scolaire : l'école de Rethonvillers rouvre 18 ans après sa fermeture

-
Par , France Bleu Picardie

C'est une histoire unique dans la Somme pour cette rentrée 2019. Alors que plus d'une vingtaine d'écoles ferment, celle de Rethonvillers vient de rouvrir ses portes ce lundi matin. Elle accueille une classe de 11 élèves de CE1. Un moment fort en émotion pour la commune.

Les tables d'école ont repris leurs droits dans l'école de Rethonvillers qui avait fermé ses portes en 2001.
Les tables d'école ont repris leurs droits dans l'école de Rethonvillers qui avait fermé ses portes en 2001. © Radio France - Noémie Philippot

Personne ne s'y attendait et pourtant, 18 ans après avoir fermé ses portes et contre la vague de la vingtaine de fermetures d'école dans la Somme, l'école de Rethonvillers dans l'est du département vient de renaître ce lundi matin. 

Dans la cour, Philippe Lefèvre, le maire de la commune, est très ému : "C'est un peu de nostalgie parce que c'est une cour que j'ai fréquenté dans mon jeune temps puisque je suis né à Rethonvillers, et puis c'est un événement ! Je ne peux être que satisfait de l'ouverture d'une classe, grâce je dirais à la mesure Macron qui dédouble les cours élémentaires." Rethonvillers appartient au Réseau d'Education Prioritaire (REP) du canton de Roye, concerné par le dédoublement des classes de CP et de CE1. La commune fait aussi partie du Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) de Carrépuis. Puisqu'il n'y avait pas de salle disponible pour dédoubler la classe dans les autres villages du RPI, Philippe Lefèvre a sauté sur l'occasion.  

Au fond de la cour, la "vraie" salle de classe de Rethonvillers est encore en travaux. Les élèves devrait s'y installer d'ici le mois de janvier.
Au fond de la cour, la "vraie" salle de classe de Rethonvillers est encore en travaux. Les élèves devrait s'y installer d'ici le mois de janvier. © Radio France - Noémie Philippot

Après 18 ans de fermeture, des travaux s'imposent et ne sont pas tout à fait terminés : "Cette ancienne salle de classe servait de remise pour le matériel du comité des fêtes et de la commune. On a dû déménager, les travaux sont en cours, subventionné à 40% par l'Etat. Pour le premier trimestre, la classe est dans la salle de convivialité que l'on louait, en attendant que les travaux soient terminés" explique le maire. 

La petite école de Rethonvillers est à l'extrême opposé de la tendance aux Regroupements Pédagogiques Concentrés (RPC), comme celui de Oisemont : flambant neuf, équipé en numérique, il accueille 360 élèves. Mais Philippe Lefèvre le garantit : il y a tout ce qu'il faut pour bien apprendre ici. "Le professeur va être tout seul, peut-être un peu solitaire mais ça n'empêche pas la qualité de travail !"

Benoît Antiochus va enseigner à Rethonvillers, dans l'école où son père et son grand-père étaient élèves !
Benoît Antiochus va enseigner à Rethonvillers, dans l'école où son père et son grand-père étaient élèves ! © Radio France - Noémie Philippot

Les gens qui viennent pour faire construire demandent deux choses : est-ce qu'il y a internet et est-ce qu'il y a l'école dans le village." - Philippe Lefèvre, maire de Rethonvillers

La réouverture de l'école est aussi "un retour aux sources pour les enfants" estime l'élu, "et puis j'ai aussi entendu des voisins me dire "ça va faire drôle de réentendre le cri des enfants à la récréation, c'est pas désagréable !"" raconte-t-il avec les yeux qui brillent. Philippe Lefèvre espère aussi que cette école va attirer de nouveaux venus : "Les gens qui viennent pour faire construire  en général demandent deux choses : est-ce qu'il y a internet et est-ce qu'il y a l'école dans le village." 

La petite école face à la baisse de la démographie scolaire

Rethonvillers retrouve donc son école, mais pour combien de temps ? Difficile de le dire : "le réseau d'éducation prioritaire, il y en a encore pour trois ans sous la présidence d'Emmanuel Macron. En plus, il y a quand même une baisse de la démographie scolaire, tous les ans, on n'y peut rien. Dans le regroupement on perd environ deux à trois élèves tous les ans" explique le maire. "Au fil des années, ça risque d'être inquiétant sauf bien sûr s'il y a des habitants qui viennent s'installer dans le village et des élèves partis ailleurs qui reviennent dans notre regroupement." L'appel est lancé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess