Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

David Alis, le président de Rennes 1 : "Investir dans l'université, c'est investir dans l'avenir !"

-
Par , France Bleu Armorique

L'université Rennes 1 s'apprête à accueillir 5 000 nouveaux étudiants, après l'obtention du bac en contrôle continu. Au total, ils sont 30 000 à faire leur rentrée, en présentiel ou à distance grâce à des plateformes numériques. Le président de l'université demande plus de moyens.

Le président de l'université Rennes 1 défend la mise en place d'un protocole sanitaire pour accueillir le maximum d'étudiants.
Le président de l'université Rennes 1 défend la mise en place d'un protocole sanitaire pour accueillir le maximum d'étudiants. © Radio France - Maxime Glorieux

Aération régulière, sens de circulations, jauge réduite dans les amphithéâtres... L'université Rennes 1 se prépare pour une rentrée particulière. Les bâtiments pourront accueillir jusqu'à 50% des étudiants en même temps. "Ça a été notre choix d'emblée de privilégier des scénarios qui permettent d'accueillir beaucoup d'étudiants", explique David Alis, le président de l'université.

Des rythmes adaptés pour chaque filière

"Nous avons aussi choisi aussi d'adapter l'université aux étudiants et non l'inverse, c'est-à-dire que nous privilégions la même salle pour toute la journée, pour tous les cours." Alors qu'une partie des cours se feront en ligne, ce qui était déjà le cas lors du confinement, le président de Rennes 1 a voulu des modèles personnalisés pour chaque filière. "Par exemple, en sciences-éco, il y a deux jours de présentiel assurés pour tous les étudiants en licence 1. Pour ceux en science sur le site de Beaulieu, c'est une autre façon de faire puisqu'il n'y aura pas de travaux pratiques (TP) au premier semestre mais plutôt au deuxième semestre."  

Des conférences en ligne ont eu lieu depuis le mois de juillet sous le nom de "webinaires". Ce dispositif avait pour but d'intégrer les nouveaux bacheliers, plus nombreux que d'habitude après l'obtention au contrôle continu. Les cours en ligne permettront également aux éventuels étudiants contaminés par le virus de continuer leur formation. En revanche, aucun scénario fixe n'a été établi en cas de contamination dans un amphithéâtre, par exemple. 

Le port du masque sera obligatoire dans tous les espaces de l'université. Le président de Rennes 1 fait appel à "l'esprit de responsabilité" de la part des étudiants.

Un appel pour davantage de financement

"Nous avons besoin de moyens." Le président de l'université Rennes 1 espère un investissement durable de la part de l'Etat. "Les universités sont une chance pour le pays, c'est le moment où, justement, il y a besoin de les accompagner. J'ai demandé qu'on puisse jouer un rôle moteur dans la formation continue, les contrats de recherche, l’accompagnement aux entreprises car nous sommes à un moment où nous avons besoin d'innover. Le cœur de l'innovation, ce sont nos laboratoires, nos étudiants et nos enseignants. Investir dans l'université dans ce moment, c'est investir dans l'avenir." 

Cette demande de budget provient d'un besoin de rénovation de certains bâtiments mais également du financement de nouvelles formes d'enseignement en ligne. "Nous avons 16 masters en anglais, je veux tous les transformer à distance, pour les étudiants qui ne peuvent pas venir à l'université."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess