Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

De 9 à 24 classes, le dispositif des classes dédoublées s'étend dans l'Indre

mardi 11 septembre 2018 à 17:06 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

En cette rentrée scolaire, le dispositif des classes dédoublées a pris de l'ampleur dans l'Indre. L'an passé, seules neuf classes étaient concernées, elles sont 24 aujourd'hui.

Les classes dédoublées sont parfois groupées pour un travail en ateliers.
Les classes dédoublées sont parfois groupées pour un travail en ateliers. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Issoudun, France

Depuis la rentrée, l’école St-Exupéry d’Issoudun compte deux classes supplémentaires. Il y en a désormais cinq pour les niveaux CP-CE1 : 2 CP, 2 CE1 et un CP-CE1. La directrice, Cécile Thomas, a accueilli la nouvelle de leur création avec d’autant plus d’enthousiasme qu’elle n’a pas eu besoin de pousser les murs : « On a eu quelques fermetures de classes ces dernières années, il n’y avait plus que trois salles effectivement occupées dans le bâtiment. _Avec cinq classes cette année, tout le monde est à l’aise_, dans de bonnes conditions pour faire du bon travail ». 

Des enfants plus attentifs

Karine Moulin est institutrice depuis plus de vingt ans. C’est la première fois qu’elle a aussi peu d’élèves. Elle a tout de suite senti la différence, elle trouve les enfants plus attentifs : « _On a fait une rentrée très calme, très posée_, où l’on a vraiment pu faire connaissance avec les enfants. On a pu faire des évaluations de niveau qui permettront d’adapter notre travail ensuite ». L'enseignante remarque toutefois : « On les sollicite énormément, ils sont peut-être un peu plus fatigués le soir. Ça va être à nous enseignants de lâcher du lest et leur proposer des activités qui leur demande moins de présence ». 

Dans le CP de Karine Moulin, il n'y a que 12 élèves. Les écoles issoldunoises bénéficient du dispositif depuis cette rentrée.  - Radio France
Dans le CP de Karine Moulin, il n'y a que 12 élèves. Les écoles issoldunoises bénéficient du dispositif depuis cette rentrée. © Radio France - Sarah Tuchscherer

Des progrès en lecture

Avec le recul d’une année, la rectrice d’académie Katia Béguin se montre tout aussi enthousiaste. La différence serait surtout visible sur l’apprentissage de la lecture : « J’ai été dans des classes l’an dernier où ils lisaient tous à Noël. C’est un vrai progrès pour ces enfants ». D’après un bilan réalisé par les services de l’Education Nationale dans l’Indre, dans les classes de CP dédoublées l’an passé, 100% des élèves ont terminé l’année bons lecteurs et le programme de CE1 avait été entamé. 

Dans le département, pour cette année scolaire 2018-2019, 24 classes sont dédoublées, CP et CE1 confondus, 19 à Châteauroux et cinq à Issoudun.