Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De jeunes Mayennais participent à la finale départementale du concours d'éloquence

-
Par , France Bleu Mayenne

Des collégiens et des lycéens mayennais participent ce mardi 25 mai à la finale du concours d'éloquence de la Mayenne. Depuis le début de l'année, ils sont 125 lycéens et 195 collégiens en lice pour seulement trois lauréats. 7 minutes pour les uns et 4 pour les autres pour convaincre le jury.

Les professeurs de droits ont accueilli les lycéens pour la 4e édition du concours d'éloquence.
Les professeurs de droits ont accueilli les lycéens pour la 4e édition du concours d'éloquence. © Radio France - Selma Riche

"Un jour, vous voulez faire un gâteau. Mais il vous manque des œufs." Ainsi commence la prestation de Kilian, élève de seconde au lycée Réaumur de Laval. Des quatre thèmes proposés pour la finale (l'engagement citoyen, la lutte contre les discriminations, les adages et les droits de l'Homme), Kilian a choisi de parler de la maltraitance animale. "C'est un sujet qui me tient à cœur car j'ai un élevage de poules chez moi et je ne me vois pas du tout installer mes poules en cage", explique-t-il. 

Ils sont quinze lycéens finalistes et ont 7 minutes maximum pour convaincre le jury composé de représentant du Barreau de Laval, de Laval Agglomération, de la fac de droit de Laval, du conseil départemental et de la direction des services départementaux de l'Éducation nationale, organisateurs de la 4e édition du concours d'éloquence de la Mayenne. 

Avoir confiance en soi

A sa descente de l'estrade, Kilian est plutôt content de son passage. "Je suis content de ce que j'ai fait. Et puis, c'est une expérience n'est pas donnée à tout le monde. C'est une bonne expérience pour plus tard, pour les oraux du bac. Ça donne confiance en soi et ça nous apprend à parler devant un jury."

Après Kilian, place à Lisa, du lycée professionnel Robert Buron. Comme ses concurrents, la lycéenne a choisi de défendre un sujet engagé : le racisme. "C'est un thème qui me tient très à cœur étant donné que j'en subis aussi.

Pour nos élèves de lycées professionnels qui sont souvent fâchés avec l'écrit et l'oral, ce concours, c'est peut-être un plus. 

Lisa prépare le concours depuis le début de l'année en cours de lettres-histoire avec M. Artier. "Pour nos élèves de lycées professionnels qui sont souvent fâchés avec l'écrit et l'oral, sans être prétentieux, ce concours, c'est peut-être un plus. Après nous, on a peut être plus de difficultés sur la partie purement écriture. Mais justement, on fait avec nos difficultés, puis on essaye d'arriver après le but. Même le fait de sortir du lycée, de visiter les lieux, ce n'est pas quelque chose qui est commun. Et du coup, même si au début ils ont peur du regard des autres, au final, ils sont assez contents.

Le professeur est fier de ses élèves. "Je suis hyper fier d'eux, de leur travail mais je suis aussi stressé car on n'a pas encore fini. J'espère que ça va aller pour tous mais déjà je vois des sourires, et ça, c'est essentiel.

Charlotte Delestre et Mouctar Bah, tous deux du lycée Robert Duron, décrochent les troisième et deuxième places. Chloé Renou, du lycée agricole du Haut Anjou à Château-Gontier, est la lauréate. Elle remporte un trophée et, tous les finalistes repartent aussi avec un diplôme d'éloquence et des chèques-cadeaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess