Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre

De l’amiante au lycée de Villeneuve-le-Roi : syndicats et parents d’élèves très inquiets

-
Par , France Bleu Paris
Villeneuve-le-Roi, France

Depuis le début de la semaine, les cours ont été suspendus au Lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne). Les professeurs ont également exercés leur droit de retrait. Des fibres d’amiantes ont été découvertes dans l’air.

Des affiches plaquées par les étudiants après la découverte d'amiante. Le 20.12.17
Des affiches plaquées par les étudiants après la découverte d'amiante. Le 20.12.17 © Radio France - Valentin Dunate

Y a-t ’il ou non de l’amiante dans toutes les salles de classes du Lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi ? C’est la question que se posent les 900 élèves, les professeurs du lycée où les cours ont été suspendus, où les enseignants ont exercé leur droit de retrait. Il y a deux semaines, un taux très élevé d’amiante a été découvert dans une salle informatique mais le problème pourrait être plus grave encore puisque tout le lycée (qui va être totalement rénové) pourrait contenir de l’amiante

Pour l’instant, ce que l’on sait avec certitude c’est qu’il y a de l’amiante dans une salle, dans ce qu’on appelle flocage (un isolant) mais le lycée a été construit dans les années soixante et il est très probable que de l’amiante soit retrouvé un peu partout. Pire encore, le 25 novembre dernier, des fibres d’amiantes ont été mesuré dans l’air et avec un taux deux fois supérieur à la normale. (11 fibres par litre d'air alors que la norme est à 5).  

Les élèves s'amusent à percer le faux-plafond

Pour le syndicat d’enseignant SNES FSU et son représentant Jean-Noel Tardy , "il faut sécuriser ce flocage amianté. Dans l’état actuel des choses, il n’est protégé que par des dalles de faux-plafond que les élèves s’amusent par jeu ou par ignorance à déplacer soulever, à percer alors qu’en fait, il y a cette matière extrêmement dangereuse et friable qui se trouve juste au-dessus"

Pour le moment la Région Ile de France qui gère l’établissement attend de voir les résultats : 200 prélèvements sont prévus pendant les vacances 

Lycée fermé depuis le mardi 19 décembre
Lycée fermé depuis le mardi 19 décembre © Radio France - Valentin Dunate

Et c’est aussi ça le problème, il faut attendre. Gérard Alvarado , président des parents d’élèves FCPE au lycée Georges Brassens fait part de son inquiétude : "On ne sait pas si les cours vont reprendre en janvier avec peu de chance. _On ne peut pas prévoir une reprise des cours tant que les chiffres ne sont pas tombés_"

Des chiffres qui devraient permettre de déterminer d’une part, s’il y a de l’amiante partout et d’autres part, si cette amiante peut ou non se retrouver dans l’air, car là est toute la question. Quoi qu’il en soit, il y en a, au moins dans une salle, alors que depuis les années 90, les différentes études expliquaient qu’l n’y avait pas d’amiante dans ce lycée. 

Un lycée qui devait être rénové. 160 millions d’euros ont été investi. Selon les informations de France Bleu Paris, cette situation a provoqué un changement de planning : la construction des préfabriqués (pour héberger les élèves le temps des travaux) sera avancé. Les préfabriqués seront installés d’ici cinq mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess