Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Début des évaluations de CP-CE1 en Côte-d'Or

-
Par , France Bleu Bourgogne

Pour la deuxième année, on teste les connaissance des élèves de CP et CE1, en mathématiques et en français . Objectif de l'Éducation nationale : connaitre leurs compétences pour mieux cerner leurs difficultés. Des évaluations toujours critiquées, notamment par le syndicat SNUIPP-FSU de Côte-d'Or.

A droite, la rectrice de l'Académie de Dijon, Nathalie Albert-Moretti, assiste à l'une des évaluations menées dans l'école Petit Bernard ce lundi à Dijon.
A droite, la rectrice de l'Académie de Dijon, Nathalie Albert-Moretti, assiste à l'une des évaluations menées dans l'école Petit Bernard ce lundi à Dijon. © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Semaine d'évaluations pour les élèves de CP et CE1. Elles sont obligatoires pour tous les élèves et sont menées partout en France, dans les écoles publiques et privées sous contrat. Elles ont commencé ce lundi 16 septembre et vont durer jusqu'au 27 septembre. Pour la deuxième année, on teste les connaissances des enfants en mathématiques et en français. Objectif de l'Éducation nationale : connaitre leurs compétences pour mieux cerner leurs difficultés.  Ces évaluations concernent 5810 élèves en CP et 5969 en CE1 en Côte-d'Or (public et privé confondus).

Des tests d'une vingtaine de minutes 

Les exercices durent chacun une vingtaine de minutes. Les enfants ont chacun un livret, et doivent entourer les bonnes réponses. En français, on teste la richesse du vocabulaire ou encore leur compréhension orale. En mathématiques, les tests doivent permettre de voir quelles sont leurs compétences pour pour construire un nombre ou encore leurs capacités en calcul mental. 

Évaluation ce lundi matin pour cette classe de CP de l'école Petit-Bernard à Dijon. - Radio France
Évaluation ce lundi matin pour cette classe de CP de l'école Petit-Bernard à Dijon. © Radio France - Stéphanie Perenon

Des résultats anonymes  rentrés dans un logiciel

Les résultats- anonymes- sont entrés dans un logiciel par les enseignants, lesquels reçoivent ensuite un bilan individuel pour chaque élève. Ce bilan est aussi adressé aux parents. Il doit permettre aux enseignants de s'adapter aux élèves en fonction de leurs difficultés.

Albane Mandry conseillère pédagogique pour la circonscription des écoles d'application explique comment les résultats sont collectés

Exemple des livrets d'exercices pour les évaluations des CP-CE 1. - Radio France
Exemple des livrets d'exercices pour les évaluations des CP-CE 1. © Radio France - Stéphanie Perenon

Des évaluations qui suscitent toujours des critiques 

"Ces évaluations sont angoissantes" juge Anne Cordelier. Elle est représentante des personnels au sein du SNUIPP-FSU en Côte-d'Or. Pour le principal syndicat du primaire, "ces tests font perdre du temps aux enseignants sur les apprentissages car évaluer fait déjà partie du métier". 

Anne Cordelier, la représentante des personnels au sein du SNUIPP-FSU en Côte-d'Or, juge ces évaluations angoissantes.

D'ailleurs, le SNUIPP-FSU appelle les enseignants à ne pas faire passer ces évaluations ou à ne pas rentrer les résultats dans le logiciel pour montrer leur opposition.

Ce lundi, Nathalie Albert-Moretti, la rectrice de l'Académie de Dijon, s'est rendue à l'école Petit-Bernard à Dijon, pour suivre ces évaluations et en discuter avec les élèves et les enseignants. On lui a soumis trois idées reçues sur le sujet, retrouvez son interview ce mardi 17 septembre 2019 à 7H18 et 8H45 sur les ondes de France Bleu Bourgogne.

Nathalie Albert-Moretti, la rectrice de l'Académie de Dijon, ici à l'école Petit-Bernard à Dijon - Radio France
Nathalie Albert-Moretti, la rectrice de l'Académie de Dijon, ici à l'école Petit-Bernard à Dijon © Radio France - Stéphanie Perenon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu