Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : drôle de rentrée à l'école maternelle de La Châtre qui ne retrouve que trois élèves ce mardi

-
Par , France Bleu Berry
La Châtre, France

Sur les 72 élèves de l'école maternelle de La Châtre, seulement trois reprennent le chemin de l'école ce mardi. Les parents sont toujours très préoccupés par la situation sanitaire.

Seulement trois élèves seront présents ce mardi à l'école Gustave Flaubert de La Châtre (image d'illustration)
Seulement trois élèves seront présents ce mardi à l'école Gustave Flaubert de La Châtre (image d'illustration) © Maxppp - Alexis Sciard

Les élèves reprennent le chemin de l'école, du moins ils y sont invités. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer l'a dit : ce retour à l'école se fera sur la base du volontariat et dans un respect strict des consignes sanitaires. Malgré cela, à l'école Gustave Flaubert, sur 72 élèves, seulement 3 seront de retour en classe ce mardi.

Une école quasi déserte

Trois élèves présents seulement, contre 72 habituellement. Un taux d'absence qui parait surprenant mais qui n'étonne pas vraiment la directrice de l'école maternelle, Malot Meunier.

"Beaucoup de parents n'enverront pas leurs enfants avant septembre."

"Les parents d'élèves sont très inquiets donc je m'attendais à ce qu'il y ait peu d'élèves pour cette rentrée. Il y a beaucoup de doutes qui persistent sur la sécurité sanitaire. Beaucoup de parents ont prévenu qu'ils ne remettraient pas leurs enfants à l'école avant septembre." 

Les classes ne doivent pas excéder 10 élèves. N'en avoir que trois, c'est presque un mal pour un bien, estime la directrice : "On se pose déjà beaucoup de questions sur comment on va faire respecter toutes les consignes sanitaires aux enfants, à leur âge, c'est difficile à assimiler. Au moins avec 3, ce sera plus facile et peut-être qu'on en aura davantage par la suite". 

Une drôle d'école

D'ici septembre, le personnel éducatif doit faire face à une situation inédite. Pour Véronique Covemacker, ATSEM à La Chatre, il va falloir trouver comment occuper les enfants qui risquent de trouver le temps long "on va faire en sorte qu'ils ne s'ennuient pas, pour le moment j'ai décidé d'être derrière les enfants pour nettoyer comme il faut et désinfecter, l'important c'est surtout préserver la santé de tous." 

La situation devrait rester peu ou prou la même jusqu'aux vacances d'été, le 4 juillet dans l'Indre (Zone B). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu