Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : "Il faut que les élèves reviennent" assure le recteur de l'Académie Nancy-Metz

Invité de France Bleu Lorraine, le recteur de l'Académie Nancy-Metz Jean-Marc Huart aborde la question du retour obligatoire des élèves dans leurs classes à partir du lundi 22 juin.

Le recteur de l'Académie Nancy-Metz Jean-Marc Huart
Le recteur de l'Académie Nancy-Metz Jean-Marc Huart © Maxppp - Alexandre Marchi

Les rentrées se succèdent en Lorraine depuis le début du déconfinement : les écoliers le 22 mai, les collégiens le 2 juin. Avec des effectifs restreints imposés par le protocole sanitaire très strict décidé par le ministère de l'Education Nationale, mais aussi parce que le retour en classe était jusqu'à présent décidé sur la base du volontariat des parents. 

Retour en classe obligatoire

A partir de lundi prochain, le choix n'est plus permis : l'école et le collège redeviennent "obligatoire" selon les mots d'Emmanuel Macron dans sa dernière allocution.

"Il faut que les élèves reviennent" confirme sur France Bleu Lorraine le recteur de l'Académie Nancy-Metz Jean-Marc Huart. "La présence physique et un contact direct avec les professeurs est absolument nécessaire."

Plus d'élèves dans les classes

Pour cela, le protocole sanitaire doit être assoupli, et Jean-Michel Blanquer doit en communiquer les détails ce mercredi. Mais d'ores et déjà, Jean-Marc Huart peut affirmer que "la règle de distanciation physique entre les élèves en classe va être allégée ce qui permettra d'accueillir davantage d'élèves." Exit donc la règle de 15 élèves maximum par classes.

Mais qu'en sera-t-il des parents qui refusent toujours d'envoyer leurs enfants en classe, d'autant que les vacances d'été sont très proches ? Y aura t-il des sanctions ? Le recteur se borne à rappeler qu'en France, "l'instruction est obligatoire" et qu'il "n'est jamais trop tard pour revenir à l'école, même pour les 15 derniers jours."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess