Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : la réouverture des écoles, un casse-tête pour les maires alsaciens

C'est une demande du gouvernement pour la deuxième phase du déconfinement, qui commence ce mardi 2 juin : le retour des élèves en classe. Toute une organisation pour les maires alsaciens, surtout dans les petites communes, en raison du protocole sanitaire à mettre en place.

Ecolier masqué (illustration)
Ecolier masqué (illustration) © Maxppp - Vanessa MEYER

C'est l'un des axes majeurs de la deuxième phase du déconfinement : le retour des écoliers dans les établissements à partir du 2 juin. Un retour avec protocole sanitaire strict : distanciation physique, quinze élèves maximum par classe ... Toute une organisation pour les maires alsaciens, particulièrement compliquée dans les petites communes.  

Toute une organisation 

Renforcer le personnel, réorganiser les salles de classe, s'adapter à la demande des parents qui souhaitent le retour de leurs enfants à l'école ... A Aspach-le-Bas, le maire Maurice Lemblé pense plutôt accueillir les élèves d'ici huit jours : "C'est très compliqué de par le nombre de parents qui vont être volontaires, le protocole sanitaire qui nous impose la présence d'une personne pour procéder à la désinfection, quand les enfants se déplacent, quand ils touchent quelque chose ... plus on va ouvrir de classes et plus ça va être compliqué", explique l'élu. Le personnel "n'est pas extensible" et est déjà "au taquet", renchérit Maurice Lemblé.    

Le personnel n'est pas extensible 

Malgré les inquiétudes, de plus en plus de maires haut-rhinois songent à rouvrir les écoles, depuis que l'Alsace est passée en vert sur la carte du déconfinement.  Christian Klinger, maire de Houssen et président des maires du Haut-Rhin, confirme : "La création de pôles d'accueil et l'ouverture par niveaux permet aux élus d'être rassurés". Seuls 10% des écoliers haut-rhinois sont aujourd'hui scolarisés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu