Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : le SNUIPP-FSU de la Vienne s'insurge contre le protocole de retour à l'école le 11 mai

-
Par , France Bleu Poitou

Le premier syndicat d'enseignants dans la Vienne s'est procuré le protocole de retour à l'école qui doit être dévoilé ce vendredi par le gouvernement. "Les conditions de rentrée sont irréalistes et les mesures sanitaires intenables", résume Gilles Tabourdeau, du Snuipp-FSU de la Vienne.

"Aucune ou quasiment aucune salle de classe ne fait 50 mètres carrés dans la Vienne", affirme le SNUIPP-FSU.
"Aucune ou quasiment aucune salle de classe ne fait 50 mètres carrés dans la Vienne", affirme le SNUIPP-FSU. © Maxppp - Jean François Ottonello

Ce n'est qu'une version "projet" du fameux protocole sanitaire de l'Education nationale mais elle fait déjà tousser le Snuipp-FSU de la Vienne. Ce document précise les conditions d'hygiène dans lesquelles une partie des élèves du primaire doivent retrouver le chemin des classes le lundi 11 mai, après plus de deux mois de confinement. 

Les personnes qui ont pondu ce protocole ne sont jamais allées dans une école maternelle.

"Privilégier la restauration en classe sous forme de plateaux repas ? On aimerait bien savoir avec quels moyens cela pourrait être mis en place", s'interroge Gilles Tabourdeau, secrétaire du principal syndicat d'enseignants dans la Vienne. 

Parmi les pierres d'achoppement pour le Snuipp-FSU, il y a "la question des quinze élèves dans 50 mètres carrés", explique le professeur des écoles. 

"Déjà, c'est aberrant, ça n'existe pas ou quasiment pas dans le département des classes de 50 m2." 

"Comment peut-on vouloir mettre quinze personnes, quinze enfants et un ou deux ou trois adultes alors qu'on interdit les rassemblements de plus de dix personnes dans l'espace public entre adultes capables de respecter les règles de distanciation sociale ?"

Alors le pompon c'est de retirer les jeux de manipulations de la classe 

Le protocole sanitaire demande à retirer "les poupées, les dinettes, les jeux de construction en maternelle". 

"On se demande alors pourquoi faire venir les enfants si ce n'est pour leur faire regarder la télé loin des uns des autres sans bouger, ni dans la classe, ni dans la cour de récréation, ça pose vraiment des questions", déplore le responsable du Snuipp-FSU de la Vienne.

Ce protocole sanitaire recommande également l'utilisation de tables individuelles sans vis-à-vis entre élèves. "Dans la majorité des écoles maternelles, nous avons des tables collectives de six à huit places où les enfants sont tous en vis-à-vis", rappelle Gilles Tabourdeau.

Au regard de tous ces éléments, le retour à l'école le 11 mai dans ces conditions, c'est non

"On est très inquiets des conséquences tragiques qui pourraient être engendrées par cette réouverture des écoles de manière prématurée", prévient le secrétaire départemental du Snuipp-FSU dans la Vienne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess