Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : les collèges de l'Indre se préparent au retour des élèves de 6ème et de 5ème ce lundi

-
Par , France Bleu Berry

Les élèves de 6ème et de 5ème retournent en classe dès lundi. A Châteauroux, le collège Colbert s'est organisé pour assurer la sécurité de tous mais les syndicats émettent quelques réserves.

Une salle de classe au collège Colbert à Châteauroux
Une salle de classe au collège Colbert à Châteauroux - Collège Colbert

Le Premier ministre Edouard Philippe l'a annoncé mardi dernier devant l'Assemblée nationale : les élèves de 6 ème et 5 ème devraient reprendre les cours avec un masque obligatoire à partir de ce 18 mai.

Le collège Colbert de Châteauroux, qui fête ses 50 ans d'existence, a du revoir toute son organisation pour assurer la sécurité de ses élèves et du personnel éducatif. 

Reprendre les cours et respecter les barrières sanitaires : c'est la difficile équation qu'a du résoudre Laurent Blonsard, principal du collège Colbert : "Heureusement, nous avons 2 hectares ce qui a permis de diviser la cour de récréations en plusieurs parties. D'installer de nouveaux lavabos et de créer des circuits balisés pour qu'il y ait le moins de croisement possible." 

Des masques, dont le port est obligatoire, seront également disponibles ; lavés, pliés et emballés à destination de ceux qui n'ont pas pu s'en procurer. 

Concrètement : ce lundi, ce sont les 26 élèves de 6ème qui reprendront le chemin de l'école, mardi ce sera au tour des élèves de 5ème. Divisés en groupes de 3, leur présence se fera par roulement, une semaine sur deux. Quand ils ne seront physiquement pas présent à l'école, les cours continueront en télé-étude. 

Enseignement en présentiel et en distanciel : le problème de la continuité pédagogique 

Ce mélange de reprise physique des cours tout en continuant les cours à distance inquiète la secrétaire département du syndicat SNES dans l'Indre, Cécile Buchet : "Les enseignants ne vont pas pouvoir assurer les cours physiquement et à domicile en même temps. Ceux qui reviennent vont laisser les élèves qui restent chez eux. On avait réussi à reconnecter avec certains élèves décrocheurs, là on risque de les perdre à nouveau. Se pose aussi la question de la répartition des niveaux : certains professeurs vont devoir revoir leur programme."

Pour autant, chefs d'établissement et syndicats ont tous comme volonté de ne laisser aucun élève sur le bord de la route.  "La sécurité de nos élèves est évidemment notre priorité. Mais il ne faut pas oublier qu'il y a des violences intra-familiales renforcées avec le confinement, des familles en difficultés financières, au moins avec la demi-pension certains élèves vont pouvoir bénéficier d'un repas par jour. Rouvrir l'école, c'est aussi se reconnecter avec ceux qui ont décroché. 

L'école, c'est le coeur de sociabilité des enfants, il fallait que ça reprenne. 

Nous sommes face à une situation inédite. L'important est maintenant d'anticiper et de voir au-delà du confinement pour assurer notre mission envers nos élèves." rappelle Laurent Blonsard. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess