Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les cours ont repris au lycée professionnel Françoise-Dolto au Fontanil-Cornillon

-
Par , France Bleu Isère

Au lycée professionnel Françoise-Dolto au Fontanil-Cornillon (Isère), c’était la reprise mardi, après deux mois et demi loin des salles de cours et ateliers. La rectrice de l’académie de Grenoble a assisté à cette "rentrée" pas comme les autres pour montrer l'importance de cette filière pro.

Ce mardi, c'était comme une deuxième rentrée par Merwan et Gabin, élèves en CAP de chaudronnerie
Ce mardi, c'était comme une deuxième rentrée par Merwan et Gabin, élèves en CAP de chaudronnerie © Radio France - Véronique Pueyo

Dans cette classe de CAP chaudronnerie, tout le monde est là, ou presque. Dix élèves sur onze sont présents, comme Stéphane, content de retrouver ses copains et de reprendre sa formation : "Cela a été difficile pour moi de suivre les cours à distance et de m'organiser à la maison. On apprend un métier manuel, on doit pratiquer pour apprendre. Et les machines, elles étaient restées au lycée".

Respecter les gestes barrières en cours et dans l'atelier
Respecter les gestes barrières en cours et dans l'atelier © Radio France - Véronique Pueyo

Retrouver l'intelligence de la main par la pratique dyu geste professionnel

Emmanuel Berthelot, le professeur principal, insiste, pour ce premier cours, sur les gestes barrières à effectuer : "Vous allez devoir partager vos machines avec d'autres jeunes. Il faudra bien penser à désinfecter après chaque utilisation." Direction ensuite l'atelier. Il faut que les futurs chaudronniers retrouvent ce que leur professeur appellent l'intelligence de la main, comprenez, la pratique du geste professionnel : "On est content de se revoir ! " explique Emmanuel Berthelot. "On reprend tranquillement en finissant le travail commencé avant le confinement."

Reprise du travail à l'atelier de chaudronnerie pour ces jeunes en 1 ère année de CAP chaudronnerie
Reprise du travail à l'atelier de chaudronnerie pour ces jeunes en 1 ère année de CAP chaudronnerie © Radio France - Véronique Pueyo

Décrochage en filière pro durant le confinement

La Rectrice avait choisi ce lycée professionnel pour assister à la reprise dans le secondaire, car dans l’académie de Grenoble, si 6 à 8 % des élèves en filière générale ont décroché durant le confinement, le chiffre monte à 20% dans la filière pro. "Il est important de remettre ces élèves devant leurs machines, car c'est ce qu'ils ont choisi d'apprendre. Un métier concret, comme ici dans cet atelier, avec leurs professeurs." souligne Hélène Insel qui précise que, toutes filières confondues, à la fin de la semaine, 60 % des lycéens de l'Académie auront retrouvé leur établissement.

Au lycée Françoise-Dolto au Fontanil-Cornillon (Isère), qui compte 300 élèves dont 10 % de jeunes mineurs isolés, l’équipe pédagogique a tout fait pour garder le lien. " On les appelait régulièrement. Mais ce n'était pas facile pour eux de travailler seuls, en distanciel, ce n'était pas assez concret" reconnait Morgane Ezanno, la proviseur. "Mais ils se sont accrochés, et on n'en a perdu assez peu en route. C'est une satisfaction de les revoir ici, motivés !"

La Rectrice a assisté à la reprise des cours au lycée professionnel du Fontanil
La Rectrice a assisté à la reprise des cours au lycée professionnel du Fontanil © Radio France - Véronique Pueyo

Sans doute un peu intimidés par la présence de la Rectrice et de la presse, Merwan et Gabin travaillent sur une fraise-scie, sous les yeux de leur professeur d'atelier, Sébastien Rey : "Ils s'appliquent, on sent qu'ils veulent bien faire ! On a un mois pour travailler à fond."

Le CAP en contrôle continu

"On est en train de façonner des pièces, que l'on voit ici sur notre plan. Il faut être précis sur les mesures, faire attention à bien utiliser la machine" détaillent Merwan et Gabin. L'obtention du CAP se fera en contrôle continu et sur dossier, mais pour ceux à qui il reste encore un an de formation, le rectorat va mettre en place cet été des "écoles ouvertes", une première pour la filière professionnelle. "Les volontaires pourront y rattraper le retard accumulé à cause du confinement. On veut qu'ils réussissent! " s'enthousiasme la Rectrice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu